Halte à l’agression turque, Défendons le Rojava !

Ne touchez pas au Rojava !

Condamnation internationale de la guerre d’agression de la Turquie en violation du droit international !

Erdoǧan vient de commencer, avec son État fasciste et militaire, sa guerre d’agression contre le Rojava/Syrie du Nord-Est.

Participez aux protestations mondiales le 12 octobre 2019 !

Les plans impérialistes ne doivent pas aboutir !

Dans sa résolution de janvier 2019, l’ICOR a déclaré à propos de Rojava : « La construction démocratique au Rojava/Syrie du Nord représente le succès de la lutte contre l’État islamique, pour la démocratie et la liberté, les droits de la femme, la protection de l’environnement, le respect de toutes les ethnies et religions… La solidarité internationale, à son tour, représente une solidarité inébranlable et inclut la lutte de libération kurde dans la lutte mondiale contre l’impérialisme. »

Erdoǧan envisage un nettoyage ethnique et la destruction de la lutte active pour la démocratie et la liberté, pour la libération de la femme et la vie écologique, et son lien étroit avec la lutte internationale pour la libération nationale et sociale.

L’attaque actuelle signifie aussi la menace d’une confrontation directe de plusieurs forces impérialistes pourrait provoquer une confrontation guerrière ayant un impact mondiale.

Les forces d’autodéfense des FDS (Forces démocratiques de Syrie) sont absolument déterminées à défendre le Rojava. La solidarité internationale est nécessaire – elle a déjà été un élément essentiel du succès de la libération de Kobanê.

Aucune lutte de libération ne doit rester seule et isolée ! Dès le début, l’ICOR s’est tenue aux côtés de la lutte du Rojava. Elle s’est mobilisée lors des journées mondiales de solidarité et a réalisé un travail pratique de solidarité en construisant la « Clinique ICOR » à Kobanê.

La lutte pour la liberté et la démocratie doit être menée comme une lutte anti-impérialiste contre tous les impérialistes. Pour en finir avec l’impérialisme et ses guerres d’agression, il faut lutter pour un monde démocratique et socialiste libéré.

Ne touchez pas au Rojava !

Pour le droit à l’autodétermination et la reconnaissance internationale de l’auto-administration démocratique de la Syrie du Nord-Est !

Condamnation internationale de la guerre d’agression de la Turquie !

Pour la liberté, la démocratie et le socialisme !

Signataires (en date du 11/10/2019, liste actuelle des signataires sur www.icor.info):

  1. PCPCI Parti Communiste Proletarien de Côte d’Ivoire (Parti Communiste Proletarien de Côte d’Ivoire)
  2. ORC Organisation Révolutionnaire du Congo, République démocratique du Congo
  3. RCP Revolutionary Communist Party of Egypt (Partie communiste révolutionnaire d’Egypte)
  4. UPC-Manidem Union des Populations du Cameroun – Manifeste National pour l’Instauration de la Démocratie, Cameroun
  5. CPK Communist Party of Kenya (Parti communiste de Kenya)
  6. MMLPL Moroccan Marxist-Leninist Proletarian Line (Ligne prolétarienne marxiste-léniniste marocaine)
  7. CPSA (ML) Communist Party of South Africa (Marxist-Leninist) (Parti communiste d’Afrique du Sud (marxistes-léninistes))
  8. PCT Parti Comuniste du Togo Togo
  9. PPDS Parti Patriotique Démocratique Socialiste, Tunisie
  10. MLOA Marxist-Leninist Organization of Afghanistan (Organisation marxiste-léniniste d’Afghanistan)
  11. CPI (ML) Red Star Communist Party of India (Marxist-Leninist) Red Star (Parti communiste d’Inde (marxiste-léniniste) Etoile Rouge)
  12. Ranjbaran Hezb-e Ranjbaran-e Iran (Parti prolétarien de l’Iran)
  13. NDMLP New-Democratic Marxist-Leninist Party (Parti marxiste-léniniste de démocratie nouvelle), Sri Lanka
  14. БКП Българска Комунистическа Партия (Parti communiste bulgare)
  15. SMKC Svaz Mladych Komunistu Cheskoslovenska (Union des jeunes communistes de Tchécoslovaquie), République tchèque
  16. MLPD Marxistisch-Leninistische Partei Deutschlands (Parti marxiste-léniniste d’Allemagne)
  17. UCLyon Unité Communiste Lyon, France
  18. UPML Union Prolétarienne Marxiste-Léniniste, France
  19. KOE Kommounistikì Orgànosi Ellàdas (Organisation communiste de Grèce)
  20. BP (NK-T) Bolşevik Parti (Kuzey Kürdistan-Türkiye) (Parti bolchévique (Kurdistan du Nord / Turquie))
  21. KOL Kommunistische Organisation Luxemburg (Organisation Communiste de Luxembourg)
  22. MIKSZ Magyar Ifjúság Közösségi Szervezete (Organisation de la Communauté de la Jeunesse Hongroise)
  23. RM Rode Morgen (aube rouge), Pays-Bas
  24. MLGS Marxistisch-Leninistische Gruppe Schweiz (Groupe marxiste-léniniste de Suisse)
  25. VZDOR VZDOR – strana práce (Résistance – parti du travail), Slovaquie
  26. KSC-CSSP Komunisticka Strana Cheskoslovenska – Cheskoslovenska Strana Prace (Parti communiste de Tchécoslovaquie – Parti ouvrier tchécoslovaque), République tchèque
  27. TIKB Türkiye İhtilalci Komünistler Birliği (Union de communistes révolutionnaires de Turquie)
  28. MLKP Marksist Leninist Komünist Parti Türkiye / Kürdistan (Parti marxiste-léniniste communiste Turquie / Kurdistan)
  29. KSRD Koordinazionnyj Sowjet Rabotschewo Dvizhenija (Conseil de coordination du mouvement ouvrier), Ukraine
  30. БРП(к) Българска Работническа Партия (комунисти) (Parti ouvrier de Bulgarie (Communistes))
  31. PCC-M Partido Comunista de Colombia – Maoista (Parti communiste de Colombie – maoïste)
  32. PCP (independiente) Partido Comunista Paraguayo (independiente) (Parti communiste Paraguayen (indépendant))
  33. BDP Bloque Democratico Popular (Bloc démocratique populaire), Pérou
  34. PC (ML) Partido Comunista (Marxista Leninista) (Parti communiste (marxiste-léniniste)), République Dominicaine

Appel de l’ICOR à l’occasion de la grève mondiale pour le climat

L’Union Prolétarienne ML appelle à participer largement aux
mobilisations de ce mois de septembre pour sauver l’environnement
naturel.
Nous considérons le capitalisme comme responsable principal d’une
évolution menaçant l’humanité. La question écologique et la question
sociale, pour nous, sont en étroite unité. Contre la menace de plus en
plus pesante d’une catastrophe écologique mondiale, nous appelons à la
résistance radicale, à la lutte pour des mesures d’urgence sur tous les
plans dans la perspective de créer un mouvement révolutionnaire pour
changer toute la société. Nous organiserons en cette rentrée diverses activités,
diffusions, tables de presse, débats. Avec notre Coordination
Internationale des Partis et Organisations révolutionnaires (ICOR) avec
57 organisations membres, nous sommes investis sur tous les continents
dans la lutte pour sauver l’environnement de l’économie de profit.
Ci-dessous, l’appel de l’ICOR à participer aux grèves et manifestations
pour le climat.

03-09-2019

20 et 27 septembre*- Grève mondiale pour le climat !

Sauvons l’environnement de l’économie de profit ! Résistance active!

* selon les pays, les jours sont différents

Sur l’initiative du mouvement de la jeunesse rebelle international Fridays for Future, les journées du 20 au 27 septembre devront être marquées par des protestations de masse retentissantes dans le monde entier. Les jeunes ont appelé à une semaine d’action pour la lutte pour la sauvegarde de l’environnement, parce que « … c’est une tâche pour toute l’humanité. (…) C’est pourquoi nous appelons tous à participer à une grève mondiale pour le climat. » disent les activistes. Les jeunes prennent leurs responsabilités, leur mouvement est passé à plus de 1,5 million et n’est pas un feu de paille. Depuis des mois, la jeunesse est active dans la rue tous les vendredis dans plus de 100 pays.

Les protestations des Fridays for Future sont justifiées : Vagues de chaleur, sécheresses, inondations – aujourd’hui déjà, la crise climatique détruit la vie et les moyens d’existence de millions de personnes au plan mondial. Elle exacerbe les inégalités déjà existantes, viole des droits de l’homme fondamentaux, provoque l’exil massif des populations et contribue à aggraver le danger de guerre. Si l’on n’arrive pas à arrêter le réchauffement de la planète radicalement et sur le champ, une catastrophe climatique qui menace ne pourra plus être stoppée.

Récemment, le glacier Okjökull a été « enterré » en Islande, un glacier qui a grandi pendant plus de 500 ans, disparaît en seulement 50 ans. Un énorme mémorial du changement climatique. Avec le déboisement de la forêt tropicale, le « poumon vert » et un grand réservoir de carbone de la terre sont durablement détruits. L’objectif capitaliste sont les profits maximum pour les monopoles agricoles et commerciaux. 74 000 feux alimentent la région amazonienne et atteignent la Bolivie et le Pérou après le Brésil.

Le 20 septembre (ou les jours suivants), non seulement les jeunes quitteront les écoles et se réuniront sur les places publiques, mais tout le monde est appelé à faire de cette journée une grande journée internationale de protestation : outre les jeunes et les enfants, en particulier les ouvriers dans les usines, les syndicats, les organisations de femmes, les organisations environnementales, les partis et mouvements révolutionnaires, …..

Il va de soi que l’ICOR appelle ses 57 organisations membres sur les cinq continents à faire de cette journée une journée d’action à l’échelle mondiale. Une composante dans la construction d’un front de résistance international pour sauver l’environnement de l’économie de profit, pour la fraternisation du mouvement ouvrier et écologique contre la division, qui monte la lutte pour l’emploi et les questions sociales d’une part contre la protection de l’environnement naturel d’autre part.

Depuis sa fondation, l’ICOR a décidé et réalisé une journée de lutte mondiale chaque année pour l’environnement.

Le gaspillage de matières premières précieuses sape les fondements de la vie des générations futures. De manière démagogique, la protection de l’environnement naturel et nos emplois sont montés les uns contre les autres par les monopoles et les gouvernements qui leur sont soumis. Nous n’allons plus le permettre ! Les criminels environnementaux au siège des groupes sont aussi responsables des systèmes de santé catastrophiques dans de nombreux pays, des pénuries de logements et de la pauvreté de masse. La lutte pour la protection de l’environnement naturel et nos revendications sociales sont inextricablement liées.

Cette année, la Conférence des Nations Unies sur le climat se tiendra au Chili du 2 au 13 décembre. L’ICOR participera au « Contre-sommet alternatif » et fera du 7 décembre la Journée de lutte pour l’environnement 2019.

Mais il importe que l’ICOR apparaisse déjà au mois de septembre au niveau international et déclenche un débat sur la solution stratégique de la question environnementale, qu’elle donne au mouvement de la jeunesse rebelle clarté, force de caractère et perspective dans le but, de restaurer l’unité de l’homme et de la nature par un changement de paradigme dans l’ensemble de la société dans son ensemble, qui cependant requiert la lutte victorieuse pour la démocratie et la liberté et la révolution socialiste internationale.