SUR LA RÉUNION DE CHYPRE ORGANISÉE PAR LES NATIONS UNIES À LA FIN DU MOIS D’AVRIL

Résolution de l’ICOR Europe, 29.04.21SUR LA RÉUNION DE CHYPRE ORGANISÉE PAR LES NATIONS UNIES À LA FIN DU MOIS D'AVRIL

Les 27 et 29 avril 2021, les impérialistes et les colonialistes se réuniront à nouveau pour discuter de la “question chypriote” lors d’un événement organisé par les Nations unies. Aux côtés des représentants de la Turquie, de la Grèce et du Royaume-Uni, il y aura des représentants des élites politiques chypriotes hellénophones et turcophones qui agissent actuellement comme des régimes fantoches de la Grèce et de la Turquie.

Historiquement, Chypre a été le centre des rivalités méditerranéennes pendant la guerre froide. Chypre était (et est) l’objet des convoitises des États membres de l’OTAN – la Grèce et la Turquie, mais aussi l’Angleterre (qui l’a colonisée entre 1878 et 1960).

La partie nord de Chypre est sous l’occupation de la Turquie depuis 1974, après une tentative de coup d’État organisée par la junte grecque soutenue par les États-Unis dans le but d’annexer l’île. Depuis lors, la République chypriote unitaire, qui constituait une menace pour l’existence militaire étrangère, n’existe plus.

Depuis plus de 50 ans, l’idée d’une “Chypre fédérale bizonale et bicommunautaire” soutenue par l’OTAN est sur la table et discutée par toutes les parties. Et depuis 50 ans, le peuple chypriote se bat pour une île totalement indépendante.

Lors de la réunion 5+1, les parties reparleront du plan de fédération séparatiste et ségrégationniste que la majorité des Chypriotes a rejeté en 2004. La liberté et l’autodétermination sont les désirs profonds du peuple chypriote et des différentes nationalités.

Des mouvements de libération des paysans de la révolte de Gavur İmam aux mouvements des travailleurs contre la Cyprus Mines Corporation des États-Unis, la lutte commune des Chypriotes pour l’indépendance se poursuit aujourd’hui.

La solution de la soi-disant “question chypriote” n’est possible que si le peuple chypriote détermine lui-même son avenir. Pour que cela se produise, il faut d’abord que toutes les troupes étrangères quittent l’île ! Le droit à l’autodétermination des peuples ne peut finalement être réalisé que sous le socialisme – lorsque l’impérialisme sera vaincu et que les peuples du monde travailleront ensemble pour leur bénéfice mutuel.

L’événement qui aura lieu à la fin de ce mois n’est qu’une autre tentative des impérialistes de convaincre le monde qu’il n’y a que deux options pour Chypre, la légitimation de l’occupation de l’île ou la continuation du statu quo.

Par conséquent, en tant qu’ICOR, nous souhaitons exprimer notre soutien au peuple chypriote et à sa lutte contre l’impérialisme. Nous reconnaissons que les événements actuels en Méditerranée orientale et aussi la réunion de l’ONU sont une expression de la concurrence et de la rivalité inter-impérialiste intensifiée, qui inclut l’OTAN et signifie le néo-colonialisme pour Chypre. Chypre ne sera pas le porte-avions insubmersible de l’OTAN en Asie occidentale et en Afrique du Nord, ni une plaque tournante pour l’impérialisme fossile.

Impérialistes et toutes les forces d’occupation, quittez l’île !

Chypre appartient au peuple de Chypre !

Renforcez le front uni international anti-impérialiste et anti-fasciste !

Signataires (en date du 29/04 2021, d’autres signataires sont possibles):

  1. БКП Българска Комунистическа Партия (Parti communiste bulgare)

  2. БРП(к) Българска Работническа Партия (комунисти) (Parti ouvrier de Bulgarie (Communistes))

  3. PR-ByH Partija Rada – ByH (Parti du travail – Bosnie et Herzégovine)

  4. UC Unité Communiste, France

  5. UPML Union Prolétarienne Marxiste-Léniniste, France

  6. KOL Kommunistische Organisation Luxemburg (Organisation Communiste de Luxembourg)

  7. MIKSZ Magyar Ifjúság Közösségi Szervezete (Organisation de la Communauté de la Jeunesse Hongroise)

  8. RM Rode Morgen (aube rouge), Pays-Bas

  9. UMLP União Marxista-Leninista Portuguesa (Union marxiste-léniniste portugaise)

  10. MLP Marksistsko-Leninskaja Platforma (Plate-forme marxiste-léniniste), Russie

  11. MLGS Marxistisch-Leninistische Gruppe Schweiz (Groupe marxiste-léniniste de Suisse)

  12. KSC-CSSP Komunisticka Strana Cheskoslovenska – Cheskoslovenska Strana Prace (Parti communiste de Tchécoslovaquie – Parti ouvrier tchécoslovaque), République tchèque

  13. TKP-ML Türkiye Komünist Partisi – Marksist-Leninist (Parti communiste de Turquie – marxiste-léniniste)

  14. MLKP Marksist Leninist Komünist Parti Türkiye / Kürdistan (Parti marxiste-léniniste communiste Turquie / Kurdistan)

  15. KSRD Koordinazionnyj Sowjet Rabotschewo Dvizhenija (Conseil de coordination du mouvement ouvrier), Ukraine

  16. UoC Union of Cypriots (Union des Chypriotes), Chypre

Signataires ultérieurs :

MLPD Marxistisch-Leninistische Partei Deutschlands (Parti marxiste-léniniste d’Allemagne)

Télécharger en PDF

Actions sur le document

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *