29 février 2024

« Palestine vaincra, libérons Georges Abdallah »

Le Collectif Palestine Vaincra, le réseau de soutien aux prisonniers palestiniens Samidoun et Masar Badil (Mouvement de la Voie Alternative Révolutionnaire Palestinienne) vous invitent à un meeting-débat « Palestine vaincra, libérons Georges Abdallah » le vendredi 20 octobre dès 19H à la Bourse du Travail de Toulouse (19 place Saint Sernin) dans le cadre du mois international de mobilisation pour la libération de Georges Abdallah. Celui-ci aura lieu avec la participation exceptionnelle de :
  • Soha Bechara (résistante libanaise et ancienne prisonnière politique)
    Suite à l’invasion israélienne du Liban en 1982, Soha Bechara a adhéré au Front de la Résistance Nationale Libanaise contre l’occupation israélienne. Militante communiste, elle a été détenue dix ans au camp de Khiam, dont six ans à l’isolement. Aujourd’hui, elle continue de militer pour la libération de la Palestine et de Georges Abdallah.
  • Huda Ammori (co-fondatrice de Palestine Action)
    Huda Hammori est une militante palestino-irakienne co-fondatrice de Palestine Action qui se mobilise contre l’entreprise israélienne d’armements Elbit System et ses complices au Royaume-Uni. Aujourd’hui, une centaine de militants de Palestine Action sont menacés de prison dans une série d’affaires liées à leurs actions contre des usines de marchants de morts.

  • Khaled Barakat (co-fondateur de Masar Badil)
    Khaled Barakat est un écrivain palestinien et cofondateur de Masar Badil (Mouvement de la Voie Alternative Révolutionnaire Palestinienne). Né à Jérusalem, il est engagé depuis plus de 35 ans pour la libération de la Palestine de la mer au Jourdain. En 2019, il est expulsé d’Allemagne en raison de son engagement anticolonialiste en faveur de son peuple et de sa terre.
  • Charlotte Kates (coordinatrice internationale de Samidoun)
    Charlotte Kates est la coordinatrice internationale du réseau de soutien aux prisonniers palestiniens Samidoun qui est actif dans une quinzaine de pays. Avocate de formation, elle milite également au sein de l’Association internationale des juristes démocrates, la Coalition canadienne BDS et la Campagne pour le boycott académique et culturel d’Israël aux Etats-Unis.
L’entrée est gratuite et des boissons et collations seront disponibles à petit prix. Certaines interventions pourront se faire par visioconférence. Un dispositif de traduction simultanée sera disponible.

Suivez-nous sur Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *