12 juin 2024

Appel aux étudiants et aux lycéens : révoltons nous !

Pour ces raisons, le gouvernement réprime les initiatives pouvant permettre l’ouverture des vannes et l’organisation de cette jeunesse. Dans ce sens, il y a quelques jours à eu lieu une répression féroce des étudiants de l’université de Strasbourg, qui ont vu leur AG attaquer par la police. De plus, encore plus récemment, en cette fin du mois de janvier, les étudiants et étudiantes de l’université d’Aubervilliers, ont vu entre 20 et 30 des leurs être attaquer et placés en garde à vue par la police, suite à l’occupation d’un lieu sur la faculté.