Le patron de Total Énergies élu président d’Entreprises pour l’environnement

Patrick Pouyanné, le PDG de TotalÉnergies et un ami proche de Macron and co. vient de prendre la tête de l’association Entreprises pour l’environnement, sachant que la multinationale qu’il dirige fait partie du top 20 des entreprises mondiales qui émettent le plus de CO2. Il succède à Jean-Laurent Bonnafé, le directeur général de BNP Paribas, une banque elle aussi épinglée pour sa politique d’évasion fiscale et son financement des énergies fossiles.

Lire la suite

Empêchons une troisième guerre mondiale nucléaire !

L’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm ( Stockholm International Peace Research Institute, SIPRI), fondé en 1966, publie régulièrement des rapports concernant les conflits armés, les dépenses militaires, le commerce d’armes, et le désarmement et le contrôle d’armes..

Lire la suite

LE SERVICE NATIONAL UNIVERSEL : UN DISPOSITIF RADICALEMENT OPPOSÉ AUX INTÉRÊTS DE LA JEUNESSE

Nous publions cette déclaration pour au moins deux raisons : l’une pour rappeler que nous menons, dans le cadre du « Collectif contre le Service national universel » (SNU), une campagne pour le dénoncer. L’autre raison, c’est que ce document, s’il contient de bonnes analyses que le Collectif avait déjà faites (nous renvoyons nos lecteurs à nos précédents articles sur le sujet), il ne va pas jusqu’au bout alors que la conjoncture guerrière actuelle devrait y prêter. 

Lire la suite

3e Conférence mondiale des femmes de la base

C’est à pas de géant et avec de grandes attentes que nous nous dirigeons vers la 3e Conférence mondiale des femmes de la base en 2022 :  C’est là que se rencontrent les ouvrières, les paysannes, les infirmières et les aides-soignantes, les enseignantes, les cuisinières, les femmes au foyer, les femmes de ménage, les artistes et les médecins… Nous échangeons sur nos luttes, nos revendications, nos rêves et nos espoirs et organisons la solidarité internationale. Des femmes du mouvement de femmes combatif de nombreux pays et d’un large spectre “de la religion à la révolution” préparent la conférence de manière démocratique, ouverte sur le plan idéologique et non partisane, indépendante financièrement ou autofinancée. Le comité de femmes “Latifa Thamaalah” organise le déroulement en Tunisie.

Lire la suite