POLICE

«Les premiers réservistes massivement recrutés par la police patrouilleront dès la fin de l’été» annonce la presse officielle avec gourmandise. Macron est bien décidé à installer durablement un État policier : il embauche des agents à tour de bras, et comme ce n’est pas suffisant un appel à recruter des réservistes a été lancé en mars. L’idée est d’avoir «30 000 citoyens mobilisables 90 jours l’an» pour compléter les 140 000 policiers. 7000 personnes ont déjà répondu. La gendarmerie vise «23 000 intérimaires» sur le même modèle.

Lire la suite

Contre Le Pen voter Macron ? Pour l’indépendance politique de notre camp !

Le premier tour de l’élection présidentielle n’a mobilisé que 3 électeurs inscrits sur 4 avec le taux d’abstention le plus élevé depuis 2002, pour les présidentielles, de 26%. Le manque de crédibilité, la déception, la trahison des intérêts des couches populaires par les représentants de la bourgeoisie en sont responsables. Pas moins de 12 candidats, mais cela n’a rien changé. Le vote non pas POUR un candidat et un programme mais plutôt CONTRE d’autres a souvent guidé le choix.

Lire la suite

Des vents nauséabonds et fétides soufflent sur la France.

Il va sans dire que depuis des années nous assistons à une droitisation de la vie politique en France. Les résultats électoraux du mouvement néo-fasciste du RN (Rassemblement national) de la famille Le-Pen attestent de cette réalité. Une partie non négligeable de l’électorat de droite se porte de plus en plus vers l’extrême-droite : RN et «Reconquête» d’Eric Zemmour.

Lire la suite

Résistance active contre les préparatifs de guerre impérialistesde l’OTAN et de la Russie !

Alors que l’OTAN n’a cessé, au cours des dernières décennies, de poursuivre son élargissement à l’Est et que le régime réactionnaire ukrainien s’est doté de plus en plus d’armes et des munitions, la Russie impérialiste a depuis des mois déjà une armée de 100 000 hommes équipée d’engins lourds et d’armes d’attaque concentrés à la frontière ukrainienne. L’armée est également renforcée en Crimée occupée et dans la partie du Donbass contrôlée par les « républiques » favorables à Poutine.

Lire la suite