Prolétaire Debout 17 : sur les libertés politiques (février 2021)

Prolétaire Debout 17  (février 2021)

Attaques contre nos libertés,

Attaques contre nos emplois… 

… exigent une riposte politique 

Macron comme ses prédécesseurs…

… est à la manœuvre : il renforce son appareil de répression et l’assure de son impunité. Toutes les lois vont dans ce sens : loi anti casseurs, sécurité intérieure, lutte « contre le terrorisme », maintenant « sécurité globale » ou l’état d’urgence sanitaire. Surveillance des journalistes coincés lors des manifestations et plus en état de faire des investigations, lanceurs d’alerte sur la sellette etc.

L’article 24 de la nouvelle loi interdit « la diffusion d’images des forces de l’ordre visant à nuire à leur intégrité physique ou psychique ». Déjà avec les images de violences policières, il n’y a pratiquement pas de justice rendue aux victimes ; alors sans image ??? Et puis ce qui porte atteinte « à l’intégrité physique ou psychique » des policiers, c’est le rôle de répression systématique contre le peuple.

 Le gouvernement emboîte le pas au RN 

Il dresse systématiquement les exploités les uns contre les autres, vote des lois qui limitent les libertés et renforce l’exploitation. Marine Le Pen est contre l’augmentation du SMIC. Macron fait tout ce qu’il peut pour stigmatiser telle ou telle partie de la population laborieuse comme avec la loi sur la soi-disant laïcité qui vise tous les musulmans, de même qu’avec le projet de loi sur le « séparatisme ».

« Des principes républicains » ?

C’est la dictature !

Aux Gilets Jaunes le gouvernement a proposé le « grand débat », au personnel soignant la « charte des hospitaliers », aux écolos la « convention citoyenne » et à la police le « Beauvau de la sécurité » pour faire semblant, mais pour finalement aller de plus en plus vers une fascisation de l’appareil d’État.

Parlementarisme, élections, démocratie bourgeoise, – de moins en moins de monde croit dans cette façade – la dictature du grand capital et de la bourgeoisie apparaît de plus en plus clairement.

Que ce soit aux USA, en Inde, au Brésil, en Europe, en Chine et en Russie, la classe dominante parle de  « démocratie » tout en tolérant les milices d’ultra droite, fascistes et racistes dans la police, etc.

Répression et fascisation sont les « solutions » d’un système à bout de souffle, qui produit de multiples crises et qui se défend face au peuple.

 Retrait total de la loi « sécurité globale »

Défense et élargissement de nos droits et libertés démocratiques 

Je n’arrêterai jamais de filmer

On ne payera pas leurs crises !

Un million de travailleurs de plus se trouvent au chômage depuis début 2020. Nos camarades et leurs familles sont en détresse. 20% des jeunes sont au chômage aujourd’hui. Les actionnaires et PDG encaissent des millions comme celui de Général Electric (au moins 38,5 Mns d’euros). Le CAC 40 et les actionnaires se portent à merveille…

Lutter ensemble !

Une multitude de grèves et de manifestations est la réponse. Les salariés de TUI, touchés par 600 licenciements sur 900 en France ont appelé à « frapper ensemble » à être visibles et solidaires, à former un front commun. Oui, nos syndicats doivent organiser le combat et nous tous y participer.

 Lutte pour chaque emploi !

30h par semaine sans perte de salaire, sans flexibilité, avec embauches correspondantes!

En finir avec le chômage

Les « corona-profiteurs » engrangent subventions et d’autres aides du gouvernement – bien sûr sans contrepartie ! Le gouvernement supprime lui-même des emplois dans les hôpitaux et dans d’autres services publics pour préparer leur privatisation.

Les grands groupes financiers sont les véritables dominants. Gouvernement et Etat sont à leur service pour leur soif de profit et s’érigent pour réprimer nos luttes. « Interdire les licenciements »  aux capitalistes ? Un capitalisme sans exploitation  ni licenciements, c’est comme un loup sans crocs ! Si les travailleurs ont la force d’interdire les licenciements, pourquoi en rester là ? Il faut en finir avec ce système qui n’a plus que des crises à offrir.

Une société socialiste devient vitale !    

L’appropriation privée du travail collectif et des moyens de production, la recherche du profit maximum, c’est la destruction des hommes et de la nature. Solidarité et coopération au profit de l’ensemble de la société sont impératives surtout dans des moments de crise comme celle que nous vivons. Seule la collectivisation des moyens de production et d’échange par le peuple pour le peuple permettrait la solidarité et le coopération.

L’entraide existe déjà sous de multiples formes en cas de catastrophe: entre voisins, entre générations ; celle des restos du cœur, du secours populaire etc  — mais elle ne peut pas suffire face au système capitaliste.       

Cette année nous célébrons les 150 ans de la Commune de Paris de 1871 !

Ce premier gouvernement ouvrier a été la première expérience socialiste pour en finir avec la domination de classe.

Au nom du peuple et par le peuple a été décidé : dissolution de la police et de l’armée – armement du peuple !! élection des fonctionnaires – réquisition des ateliers et des usines abandonnées par les bourgeois, mesures contre la famine, sursis au paiement des loyers, instruction laïque et gratuite pour les garçons et les filles, abolition de la peine de mort, liberté de mariage et de divorce etc…Et ça en 72 jours !

Nous devons nous servir de cette expérience venue du plus profond des classes exploitées. On nous dit qu’on n’est pas capables, qu’il faut s’en remettre à « l’élite » pour gérer nos propres affaires.

Reprenons confiance en nous !

PRIORITAIRE ! La Commune a pu être vaincue parce qu’elle a manqué d’un Parti clairvoyant capable de créer une force supérieure à celle de l’ennemi bourgeois. Aujourd’hui également, nos luttes expriment le désir de faire autrement, mais une direction révolutionnaire manque pour changer la société. C’est à nous-mêmes de la créer : Rencontrons-nous ! Discutons de la société qu’on veut ! Organisons-nous pour changer la société!

L’avenir appartient au véritable socialisme !

 L’UPML invite à agir ensemble pour « Faire vivre la Commune »  – elle est de toute actualité ! Voir notre lettre ouverte sur le blog upml.org

 Janvier/février 2021

  Union Prolétarienne Marxiste-Léniniste (UPML)

Bulletin : Prolétaire Debout n°17

Demandez : *Notre « projet de programme » *Notre « Programme d’urgence »

*Notre brochure : « 18 mars 1871, Au nom du peuple! La Commune est proclamée! »

Courriel: contact-upml@riseup.net;

Blog: UPML.org

Membre de l’ICOR : icor.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.