APPEL AU PEUPLE IL Y A 151 ANS, LA COMMUNE DE PARIS ETAIT PROCLAMÉE !

Il y a 1 ans nous avons mené, de mars à mai 2021, une campagne politique visant à faire connaître la « Commune de Paris de 1871 ». Un document de 4 pages—un « Appel au peuple » — a été fait qui conserve toute son actualité. Nous donnons à lire ici l’introduction de ce document toujours disponible à notre adresse mail : contact-upml@riseup.net.

« APPEL AU PEUPLE IL Y A 150 ANS, LA COMMUNE DE PARIS EST PROCLAMÉE !

Ouvrière, ouvrier, employé.e – révoltés contre votre patron, dans la crainte du chômage; jeune – mobilisé contre l’oppression de l’État, son racisme, ses violences policières; femme qui vit la double journée de travail et qui combat pour l’émancipation; personne âgée – isolée, malheureuse et indignée.

MACRON VOUS MÉPRISE, SON GOUVERNEMENT VOUS TROMPE ET SA POLICE VOUS RÉPRIME.

IL Y A UNE ALTERNATIVE AU CAPITALISME COMME LE PEUPLE DE PARIS L’A MONTRÉ IL Y A 150 ANS. La Commune de Paris a été la première expérience de gouvernement ouvrier. Le peuple a imposé sa politique à la bourgeoisie – mettant fin à la dictature d’une minorité, créant une vraie démocratie directe et populaire pour la grande majorité. Un gouvernement populaire, par le peuple, pour le peuple, contre les ennemis du peuple!

LA COMMUNE DE 1871 NOUS APPELLE AUJOURD’HUI À EN FINIR AVEC CETTE BOURGEOISIE, AVEC CE SYSTÈME CAPITALISTE QUI NOUS ENTRAÎNE, JOUR APRÈS JOUR, DANS DES CRISES ET CATASTROPHES TOUJOURS PLUS GRANDES.

LA COMMUNEDE PARIS (1871) – UN GOUVERNEMENT OUVRIER! Au 18e et 19e siècle, le peuple de Paris a été le cœur battant des révolutions. En 1789, en 1830, en février et en juin 1848, en 1851, contre la noblesse, les exploiteurs, contre la monarchie ou la république bourgeoise. Chaque fois victorieux sur les barricades. Chaque fois trompé par les politiciens et alliés bourgeois.

En 1870, Napoléon III perd la guerre contre la Prusse et abdique. Adolphe Thiers, monarchiste dépité, met en place un gouvernement républicain bourgeois. En janvier 1871, ce gouvernement accepte les dures conditions d’armistice – contre la volonté du peuple de Paris. La capitale assiégée par l’ennemi prussien se défend avec la Garde Nationale. Elle ne se rend pas malgré la famine ; elle refuse de tomber dans le piège du nationalisme et du chauvinisme tendu par Thiers, de collaborer avec son soi disant «gouvernement des défenseurs», elle s’oppose à l’armée régulière qui veut la priver de ses canons…

De nombreux soldats refusent de réprimer, passent du côté du peuple le 18 mars 1871 et exécutent deux généraux sanguinaires. Le gouvernement bourgeois républicain et le parlement s’enfuient à Versailles, imitant ainsi les rois d’antan.

DANS CETTE SITUATION ET FORT DE SES EXPÉRIENCES, LE PEUPLE DE PARIS PREND SON DESTIN EN MAIN ET LE POUVOIR EN PROCLAMANT LA « COMMUNE DE PARIS ». »

…………………………………..

L’intégrale du 4 pages: COMMUNE_4PAGES_UPUC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.