28 mai 2024

Le mont damâvand et ses poètes

Si vous aimez la poésie persane:

Myriam Bahramian – Collection Poètes des cinq continents /L’Harmattan

Livre papier 18,48 € Livre numérique 14,99 €

Extrait d’un poème de Forough Farrokhzad (traduit par Myram Bahramian (1))

    Révolte
Ne ferme pas mes lèvres avec la serrure du silence, 

J’ai dans mon cœur une histoire inédite à conter !
Libère mes pieds de ces chaîne,
J’ai par cette chimère le cœur troublé !

Ô toi l’homme, viens, viens, l’être égoïste,
Ouvre moi les portes de ma cage !
Tu m’as emprisonné pour la vie,
Libère-moi pour mon dernier souffle !

Je suis cet oiseau, l’oiseau qui depuis si longtemps,
Rêvait de s’envoler ;
Dans ma poitrine serrée, mon chant s’est mué en complainte,
Et ma vie s’est perdue dans les regrets !

Ne ferme pas mes lèvres avec la serrure du silence,
Que je puisse enfin dire mon secret !
Je dois faire entendre au monde entier,
L’écho flambant de mon chant !

Viens, ouvre cette porte que je m’envole
Vers le ciel lumineux de poésie.
Si tu me laisse prendre l’envol,
Je deviendrai fleur dans le jardin fleuri !

Je t’offre mes lèvres aux baisers sucrés,
Je t’offre mon corps à l’odeur parfumée,
Mes regards avec leurs flammes secrètes
Et mon cœur qui gémit t’est tout destiné !

Mais toi, Ô toi l’homme, toi l’être égoïste
Ne dis pas que ton poème est une honte !
Tu sais bien que pour les révoltes
L’espace de cette cage est étroit, trop étroit !

…………
On peut retrouver la suite dans « Le Mont Damâvand et ses poètes » aux éditions L’Harmattan
Forough Farrokhzad – (la grande dame de la poésie persane) – 1935 -1967

(1) Myriam Bahramian, une passionnée de poésie persane, est née en Iran et vit en France depuis plusieurs décennies. Elle se consacre à la traduction et à la diffusion des œuvres de poètes persans. Son dernier livre “Le Mont Damâvand et ses poètes » présente des œuvres, considérées en Iran comme des messages de résistance à toutes les oppressions. Nima Yushij, Forough Farrokhzad et Syavash Kasraï sont trois poètes iraniens dont les œuvres sont considérées dans leur pays comme un message de résistance à toutes les oppressions.

Une réflexion sur « Le mont damâvand et ses poètes »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *