27 février 2024

Face à la guerre impérialiste, vive la Révolution Socialiste !

Nous avons reçu cette déclaration de la Ligue de la jeunesse révolutionnaire. Nous la diffusons avec beaucoup d’intérêt. L’intérêt est dans le contenu qui rejoint le notre. Actuellement nous menons, avec l’ICOR, une campagne politique internationale contre la guerre en Ukraine pour construire un Front contre l’impérialisme qui nous mène à la guerre pour un nouveau repartage du monde, un Front contre la fascisme qui dans tous les domaines de la vie économique, politique et idéologique pointe son sabre pour soumettre les peuples. Il est nécessaire que les efforts que nous déployions depuis plusieurs années pour que les ML œuvrent ensemble à la reconstruction du Parti révolutionnaire rencontrent de plus en plus d’autres efforts pour aller, à travers débats, polémiques et actions pratiques, vers cet objectif. (note de la rédaction)

Face à la guerre impérialiste, vive la Révolution Socialiste !

Tâchée du sang des héroïques révoltes de notre classe, tâchée du sang des peuples colonisés d’hier et d’aujourd’hui, exploités par les monopoles, tâchée du sang de toutes les guerres injustes où nous avons tué nos frères et sœurs de classe qui ont eu le malheur d’être exploitée par une autre bourgeoisie que la nôtre, taché du sang et de la sueur de notre exploitation quotidienne. Et ce serait pour défendre leur modèle faussement démocratique que nous devrions nous entre-dévorer ? Dans leurs délires monopolistiques de conquêtes de nouveaux marchés toujours plus juteux, ces parasites voudraient que nous mourions pour eux ? Il en est hors de question. Notre opposition à la guerre impérialiste mondiale est totale, nous ne mourrons plus pour les intérêts d’une poignée de bourgeois, cette guerre n’est pas la nôtre.Nous, jeunesse révolutionnaire de France, connaissons les sombres perspectives que la bourgeoisie laisse à notre génération.

Si la guerre éclate, nous serons envoyés en première ligne, tout comme l’ont été nos parents dans les précédentes guerres impérialistes. Envoyés dans des tranchées glaciales où le sang se mélange avec la boue, où l’avenir de millions de jeunes gens sera à nouveau broyé dans une atroce boucherie dont les buts ne nous concernent pas. A la fin de la Première Guerre mondiale, 52 % des jeunes hommes nés en 1894, qui avaient 20 ans en 1914, ont péri dans les tranchées. Nous ne voulons  pas de ce destin qui est le seul que l’impérialisme peut nous offrir.

Nous refusons et condamnons les tentatives de la bourgeoisie de militariser la jeunesse prolétaire de France, que ce soit par le développement du « Service National Universel » (SNU) ou les appels de phares de l’Armée qui tentent de nous embrigader pour faire de nous de la chair à canon dans leur guerre. La bourgeoisie aimerait nous voir marcher au pas, obéir docilement et nous précipiter à l’abattoir. Mais la jeunesse prolétaire de France ne représentera pas les intérêts des exploiteurs du peuple. Nous représentons la détermination, le courage et la volonté d’une classe rompue à la lutte et à la résistance. Nous sommes l’aube de la société de demain, pas des pantins, ni des pions.

Du au système impérialiste, la guerre n’est pas une impossibilité. Elle est un fait, certain, immuable. Nous ne pouvons prédire avec exactitude son déclenchement direct pour l’impérialisme français, ni son étalement au niveau mondial. Mais, nous pouvons observer depuis quelques années en France, et quelques mois dans le monde une accélération de la réactionnarisation, une augmentation des budgets militaires, une militarisation de la société. La guerre en Ukraine, en est une preuve éclatante, tous comme les provocations états-unienne contre l’impérialisme chinois. L’impérialisme allemand sera en 2024 la troisième armée conventionnelle dans le monde et la première puissance militaire en Europe. Le retour de la guerre en Europe même, devient une réalité de plus en plus palpable.

Cette guerre aura comme objectif premier un repartage du monde au travers de la conquête de nouveaux territoires, matières premières et part de marchés afin de tenter de contrer la crise économique, la crise généralisé du système capitaliste qui va foudroyer les états bourgeois impérialistes. Nous ne voyons pour le moment que la face émergé de cette crise qui va venir chambouler nos sociétés et nos modes de vies. La guerre est une tentative pour ces impérialistes de se sauver un temps du cercle vicieux au sein duquel ils évoluent par le système même, des rapports de production existant.Face à cela, partout, la jeunesse doit se mobiliser contre la guerre, nous devons refuser de participer au grand massacre général que le capitalisme nous réserve dans les années à venir. Nous devons mener des actions concrètes contre cette guerre et dénoncer les manigances bellicistes de la propagande de la bourgeoisie française.

Nous devons sensibiliser nos frères et sœurs de classe sur les vrais motifs de guerre, et décourager toutes les tentatives d’embrigadement, du SNU aux manœuvres de militarisation de la jeunesse. Il est aussi nécessaire de construire un large front anti-guerre, réunissant toutes les forces progressistes pacifistes, afin de montrer le refus général des masses de cette guerre.En définitive face à cette situation, nous sommes une fois de plus optimistes. Nous savons que face à cette futur guerre mondiale, ou guerre directe inter-impérialistes, nous avons deux tâches, contrer et tenter de conjurer la guerre impérialiste grâce à la Révolution, ou profiter de la guerre impérialiste pour développer la Révolution Socialiste. Voilà pourquoi nous ne sommes pas que contre la guerre de manière idéaliste et détaché de la réalité, mais bien contre la guerre impérialiste, la guerre de rapine, la guerre sale, car si nous ne détruisons pas le système qui produit ces guerres, nous nous battons dans le vent, voué à se répéter tels des pantins.

Nous pouvons pour étayer cette affirmation, citer un extrait du discours de clôture du VII Congrès de l’IC de Dimitrov : « Notre Congrès est le congrès de la lutte pour le maintien de la paix, contre la menace de guerre impérialiste. Il est vrai que les guerres impérialistes sont le produit du capitalisme, que seul le renversement du capitalisme mettra un terme à toutes les guerres ». Ensemble, déclarons la guerre à la guerre ! Non à la boucherie impérialiste ! Vive la solidarité de la jeunesse du prolétariat international ! 

Ligue de la Jeunesse Révolutionnaire, le 21/12/22

Une réflexion sur « Face à la guerre impérialiste, vive la Révolution Socialiste ! »

  1. Bravo à vous. Il faut sauver notre Terre avec votre énergie ” Les enfants de la race de l’homme”. La seule solution est de confronter les guerres impérialistes par une révolution internationale à travers du monde.
    Le chemin est long mais il faut le parcourir. C’est la seule solution !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *