24 avril 2024

Les catastrophes mondiales et régionales exigent un changement de système fondamental – pas de gestion catastrophique de crises

Les monopoles internationaux répercutent impitoyablement les charges de la crise économique et financière mondiale sur la classe ouvrière, sur les larges masses populaires et sur les budgets nationaux. De même, ils se débarrassent également des charges de la crise environnementale mondiale. Le refus des dirigeants de résoudre ce problème urgent pour toute la vie humaine fait que de plus en plus de personnes se retournent contre le capitalisme. « System Change – not Climate Change ! » est devenu le slogan du mouvement « Fridays-for-Future ».

De l’unité de l’homme et de la nature

Le concept scientifique de nature. Dans l’usage courant, on réduit la notion de « nature », le plus souvent, à des phénomènes isolés dans l’environnement de l’homme : au paysage, à la faune et la flore ou aussi au temps qu’il fait. Du point de vue du matérialisme dialectique, le concept de « nature » comprend par contre la réalité universelle tout entière.

Contre la gestion bourgeoise catastrophique de la crise sanitaire, contre le pass sanitaire  – imposons une stratégie globale

Afin de favoriser la reprise économique et de faire accepter son pass liberticide, Macron est pourtant prêt à prendre des décisions qui vont favoriser dans les faits le brassage et les contaminations, et à ouvrir la voie à la potentielle apparition de nouveaux variants plus contagieux et plus résistants.

Suppression de la protection par brevet des vaccins – Pour une campagne de vaccination mondiale aux frais des multinationales

Le monde est aujourd’hui confronté à une pandémie comme jamais auparavant. La vaccination de masse est la principale méthode pour sortir de la pandémie. La pandémie n’a pas été causée par les travailleurs et les ouvriers. La destruction et l’empoisonnement de l’environnement, le changement climatique, la surexploitation et les conditions de logement opprimées, souvent combinées à de mauvaises conditions sanitaires sont des facteurs qui augmentent la fréquence des infections, les cours graves et les décès.