26 février 2024

Travailleurs des mines appel à la solidarité avec les victimes des inondations au Congo

Le syndicat des travailleurs des mines FOSYCO (Force Syndicale du Congo) est, de par son secrétaire syndical, Eugène Badibanga, membre de la Coordination internationale des travailleurs des mines. La FOSYCO est une organisation combative des masses des travailleurs des mines. Elle assume une part de responsabilité dans le soutien de l’aide aux familles touchées par les inondations catastrophiques au Congo.
Au Congo, il a plu presque tous les jours : « Le fleuve a débordé. Tous les habitants de la région n’ont plus de maison. Dans une autre province, où le fleuve se jette dans l’océan, les champs sont inondés et les récoltes gâchées. »

Mouvement ouvrier et mouvement écologiste ensemble – dans le monde entier ! Appel à une conférence stratégique 2024 pour sauver les bases vitales de l’humanité

Appel à une conférence stratégique 2024 pour sauver les bases vitales de l’humanité
L’évolution actuelle, avec la multiplication des catastrophes écologiques régionales ou la température
moyenne la plus élevée jamais enregistrée en 2023, souligne que nous sommes engagés dans une course
contre la montre. Avec le dégel du permafrost ou la fonte des glaces polaires, des processus qui s’amplifient
d’eux-mêmes et qui ne sont plus réversibles sont apparus. La population prend de plus en plus conscience de
l’environnement, mais la situation est encore souvent sous-estimée. La négation effrontée de la crise
climatique par les forces de l’ultra-droite et les démagogues fascistes a également un effet paralysant,
désorientant et diviseur. Les nouveaux développements exigent que nous débattions dans le respect mutuel
et sur un pied d’égalité de la voie et des perspectives de la lutte pour l’environnement.

TotalEnergies encaisse des dividendes russes « tachés de sang »

Bientôt les élections européennes, déjà la vie politique se polarise sur l’Union Européenne.  A travers cet article nous voulons montrer à nouveau qui sont les vrais dirigeants européens : les grands groupes monopolistes internationaux, dont TOTAL. Ils donnent l’orientation politico-économique, les États doivent s’y conformer ou la négocient à travers la « Commission européenne ». Voir sur ce site nos deux brochures sur l’Europe qui montrent son fonctionnement réel. Nous donnons à lire ici, avec esprit critique, un document de l’Observatoire des multinationales

Le capitalisme, c’est la catastrophe !

De larges régions de France sont sous les eaux et c’est un phénomène à répétition — aujourd’hui, on en comprend les raisons. Elles sont liées au dérèglement climatique engendré par le développement anarchique du monde capitaliste. Mais que voit-on à la télé. Des gens affligés, en pleurs – ils ont souvent perdu leurs maison, pour laquelle ils ont économisé et travaillé pendant toutes leurs vies. Et rien sur les causes de tous ces malheurs et rien sur les luttes collectives a mener pour les combattre et éviter leur répétition.
Les média parlent de plus en plus de « premiers réfugiés climatiques » au sein de la France, des futurs migrants internes. De fait de plus en plus d’habitants commencent à réfléchir à quitter la région parce que les catastrophes risquent fort de se répéter dans l’avenir.

Le syndicat de l’environnement : Sauvons ensemble la terre de l’effondrement!

Un avenir digne d’être vécu dans un environnement intact, c‘est ce que désire la majorité des hommes sur la Terre, pour eux-mêmes et pour les générations suivantes.
Grâce au progrès technique, à la science moderne, au haut niveau d’instruction et à une énorme richesse sociétale, les meilleures conditions sont aujourd’hui réunies pour un monde sans destruction de l’environnement, ni faim ni guerres. Cependant les méthodes et les façons de produire, de consommer et de vivre sont caractérisées par le principe du profit capitaliste. Cela mène à un pillage sans scrupules de la nature et à une destruction de l’environ tout azimut d’une ampleur globale. De ce fait, l’humanité se dirige vers une catastrophe écologique, menaçant immédiatement l’existence de la vie dans sa forme actuelle sur le globe. L’équilibre écologique établi durant plusieurs millions d’années est en train de basculer.