23 février 2024

Zemmour, immigration et capitalisme !

Cet article a pour but de traiter l’immigration vue depuis les pays occidentaux. Il vise à montrer comment la grande bourgeoisie, actuellement à la manœuvre dans un monde globalisé, est pour l’immigration (choisie ou non). Il s’agit pour elle d’avoir une main-d’œuvre (qui est une marchandise comme une autre) de moins en moins chère et docile quelle que soit sa couleur — et si en plus cette bourgeoisie peut diviser les prolétaires c’est encore mieux.

C’est en regardant le site de l’OCDE (L’Organisation de coopération et de développement économiques) que la supercherie s’est confirmée.

Nous faisons face depuis quelques années à des politiques décomplexées d’extrême droite, outrancières et manifestement xénophobes. Trump aux USA, Afd en Allemagne, Meloni en Italie, Boris Johnson en Angleterre, le trio Zemmour-Le Pen-Darmanin en France, PVV en Holland…

Or, les chiffrent parlent d’eux-mêmes ! Ce sont étrangement ces pays  impérialistes qui ont tendance à se retrouver en tête des pays accueillants les émigrés :

En réalité, ce sont les pays voisins (70% des réfugiés sont accueillis par leur pays voisins) des régions les plus en détresse qui accueillent le plus d’immigrés avec dans le top 3 des pays hôte : la Turquie, l’Iran et la Colombie. Mais la statistique qui nous intéresse ici est l’évolution absolue du nombre de migrants dans les pays du G7 sur les dernières années.

Comment expliquer qu’à l’aube d’une éventuelle « alternative électorale » en 2027 Le Pen-Darmanin (rivalité électoraliste qui cache des nuances d’immigration choisie pour Darmanin ou aucune pour Le Pen), la France se propulse dans le top 10 des pays accueillant le plus d’immigrés alors que ses lois d’accueil n’ont jamais été aussi dures au sujet de l’immigration et sont prévus de se durcir encore avec la loi actuellement en débat ? Alors que sa police, son armée, sa gendarmerie et ses moyens de renseignements n’ont jamais été aussi perfectionnés ? Comment expliquer que les USA, avec leur politique d’accueil soi-disant très dur et leurs moyens technologiques, militaires et policiers quasi illimités, sont premiers sur presque 20 ans en termes d’accueil d’immigrés ? Comment expliquer que la France qui veut sanctionner plus durement les immigrés, bafoue le droit d’asile et raffermie sa politique migratoire, accueille de l’autre côté de plus en plus d’immigrés sur son sol ?

Plus globalement : Pourquoi tous les pays du G7, qui couvent en leurs organisations politiques des partis de plus en plus xénophobes accueillent par ailleurs de plus en plus d’immigrés ?

Pour baisser le coût de la force de travail bien sûr ! Les hypocrites Zemmour, Le Pen et Darmanin auront beau lieu de faire croire à tous leurs électeurs qu’il y a trop d’immigrés en France, qu’ils ne sont pas intégrés, qu’ils sont violents, qu’ils créent des troubles… le capital a tranché, le capital a parlé, le capital a besoin de main d’œuvre, et de mains d’œuvre pas chère ! Et ou trouver cela ? En Afrique et en Asie principalement ! Qui peut travailler des heures sur un chantiers en plein soleil pour 600 € par mois sans pouvoir réclamer ni de pauses, ni de congés payés, ni de subventions, ni de complémentaire santé… ? Qui doit accepter de livrer un repas chaud, à vélo, sous une pluie froide pour moins de 3€ ?

Qu’ils soient travailleurs sans papiers ou régularisés, les immigrés sont une marchandise sans commune mesure pour les entreprises (privées surtout mais aussi publics). Pour preuve, jamais l’immigration n’a été aussi élevée dans les pays du G7 (cf tableau), et jamais leurs milliardaires n’auront été aussi riches (Bolloré, Arnault, Musk, Bezos…), et jamais leurs caniches n’auront autant aboyé. Et ils aboient pour une raison simple : créer la division chez les travailleurs, et la diversion chez les électeurs. Il est plus facile de dire que la France va mal à cause d’un travailleur africain et non à cause de Bolloré et ses milliards, alors que les premiers assistés par l’État sont ces milliardaires !

Qu’ils soient donc ouvriers de chantier, ingénieurs, femmes de ménage, infirmières ou médecins, les immigrés sont bons pour le capital, et pour l’État bourgeois qui peut trouver en ces personnes des compétences pour lesquelles l’État n’aura pas déboursé 1€. En effet, ces personnes arrivent souvent avec un bagage scolaire ou professionnel acquis dans leur pays d’origine et que les entreprises privées ou publics peuvent exploiter à moindre coût.

Sans compter que capitalisme en crise aidant, c’est en exploitant sans relâches les pays les plus pauvres que leurs habitants subissent, crises, catastrophes naturelles, et que leurs peuples cherchent à fuir les conséquences désastreuses de … l’impérialisme, stade suprême du capitalisme. Capitalisme, qui contribue donc à faire affluer les migrants, prêts à traverser la méditerranée avec leurs enfants sur des embarcations de fortunes, pour ensuite proposer en Europe une main d’œuvre bon marché. C’est la boucle infernale. La Libye en est un excellent exemple : attaqué pour son pétrole (entre autres), détruite, et voilà que des centaines de milliers de Libyens cherchent à fuir…

De plus, la bourgeoisie, consciente de devoir faire baisser le prix de la force de travail, exploite ces immigrés et leur afflux contribue à augmenter l’armée de réserve de travailleurs, concept développé par Marx pour expliquer entre autres que : « Plus la population active au chômage grandit, plus les salaires baissent ».

La bourgeoisie ne peut pas bien sûr tout maîtriser, les crises du capital (1929, 1973, 1997, 2008, 2018) en sont la preuve. Dans une économie non-planifiée et privée, chaque acteur économique n’en fait qu’à sa tête de profiteur sur un marché constamment en mouvement. La bourgeoisie sait cependant s’adapter et tirer profit de telle ou telle situation migratoire.

La position de l’UPML est cependant sans nuance : Pour nous il n’y a pas de personnes de première et de deuxième classe. L’UPML est pour la régularisation de tous les sans-papiers et la libre circulation des personnes. Pour le droit d’asile inconditionnel pour tous les opprimés sur une base antifasciste. Pour que l’impérialisme cesse. Pour le droit de se réfugier  – solidarité avec les luttes révolutionnaires de libération !

    Bachir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *