28 mai 2024

Une victoire antiimpérialiste dans la solidarité avec la lutte pour la Palestine !

Intervention au webinaire du Front uni et ICOR (5/11/23) par la coordinatrice de la conférence des femmes de la base (Europe) :

Une victoire antiimpérialiste dans la solidarité avec la lutte pour la Palestine !

La guerre d’Israël raciste, coloniale et impérialiste en Palestine est soutenue sans conditions par les Etats impérialistes en Europe, dont la France. Le gouvernement, jusqu’ici plus ou moins flou, a laissé tomber son masque et justifie la guerre d’anéantissement contre le peuple palestinien par « Israël a le droit de se défendre. » Les manifestations de solidarité avec la Palestine sont le plus souvent interdites, des manifestants sont verbalisés de 135€ ou même arrêtés!

Contre ces méthodes fascisantes, nous avons pu défendre la militante palestinienne internationalement connue Maryam Abu Daqqa. Elle était invitée par des organisations progressistes en France pour une tournée de Conférences. Avec ces conférences elle voulait témoigner du sort des femmes à Gaza, pour exiger la libération de Georges Ibrahim Abdallah, militant palestinien, incarcéré en France depuis 40 ans car il renonce à trahir sa lutte et, elle voulait organiser la solidarité avec la lutte de libération palestinienne.

Après le 7 octobre, les autorités en France voulaient expulser Maryam (voir à ce sujet nos précédents articles sur ce Site) et ils ont annulé son visa parce qu’elle était soupçonnée être membre du FPLP (Front populaire de libération de la Palestine). Maryam a été assignée à résidence dans un hôtel à Marseille. Ses conférences auraient porter un trouble à l’ordre public !

La nouvelle s’est répandue comme une trainée de poudrée dans le large milieu antiimpérialiste et anticolonial en France. Les médias de gauche publiaient son cas, des protestations affluaient et les organisations solidaires de la Palestine ont fait appel à la justice. La Conférence mondiale des femmes de la base, nos camarades de l’UPML et de l’ICOR se sont mobilisés et ont contribué à faire connaître au niveau international les méthodes fascistes du gouvernement Macron pour faire taire ses opposants. Le tribunal a suspendu l’arrestation de Maryam et elle a pu continuer à faire ses réunions qui dérangeaient tellement le gouvernement – c’est une victoire de la mobilisation populaire et de la solidarité internationale.

Nous avons pu apporter un soutien en tant que délégation et des salutations de la Conférence mondiale des femmes et de l’ICOR à une de ses conférences à Paris. Maryam elle-même a participé à la conférence mondiale de Tunis en 2022 et participe à préparer la 4ème Conférence mondiale des femmes.

Face aux destructions et à l’insupportable génocide elle a déclaré : « L’Union Européenne classe le FPLP comme organisation terroriste. Mais le terroriste c’est Israël ! » Maryam vit elle-même à Gaza, sa maison est détruite et elle a perdu dans les différentes attaques d’Israël 40 membres de sa famille !

Le ministère Intérieur français a fait appel devant le Conseil d’Etat, la plus haute instance juridique et administrative en France.

Le verdict du conseil d’Etat attendu pour vendredi 3 novembre n’a, une semaine après, pas encore été donné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *