28 mai 2024

Manifestation européenne à Bruxelles pour la Palestine: Une délégation de l’ICOR était sur place

40.000 réclament à Bruxelles : “Free, free, Palestine !” Composées de camarades de France et d’Allemagne, une délégation de l’ICOR a participé dimanche 19 mai à une manifestation internationale combative et sonore d’environ 40.000 participants. Elle a eu lieu dans le cadre de la commémoration de la Nakba de 1949 (expulsion) et en solidarité avec la lutte de libération de la Palestine. De très nombreux jeunes de Belgique, du Luxembourg, de France, des Pays-Bas, d’Allemagne et d’Irlande et de nombreux autres de différentes nationalités, ont marqué la manifestation. De nombreux drapeaux palestiniens et pancartes de protestation dénonçaient le génocide commis par Israël. “Free free Palestine”, “One Solution – Revolution”, “One two Three Four – Occupation NO MORE ; five, six, seven, eight – État d’apartheid israélien ; nine and ten – Revolution” – étaient des mots d’ordre souvent criés. Avec des “hotspots ” (interventions au microphone, diffusion de tracts, vente de brochures) à des endroits différents, on a présenté ICOR et ses activités :”Soutien et renforcement des mouvements démocratiques et mouvements laïques dans la lutte de libération du peuple palestinien. » Le micro ouvert était disponible pour des interventions, slogans et chansons. L’ICOR a été représentée à des milliers de personnes, des contacts ont été échangés.

Conférence de l’ICOR-Afrique: 3 résolutions

La conférence continentale ICOR-Afrique a eu lieu. Lors de cette réunion, les partis et organisations révolutionnaires membres de l’ICOR Afrique ont discuté non seulement de la mainmise sur les ressources naturelles de l’Afrique par des trusts liés aux différents pôles impérialistes, mais aussi de la vague de coups d’État et des risques de guerre dans la zone sahélienne, notamment au Burkina. Faso, Mali, Guinée Conakry, Niger et récemment Gabon.
La Conférence Continentale de l’ICOR-Afrique, condamne fermement le rôle perfide de l’impérialisme international, notamment de l’impérialisme français, qui, à travers des accords d’assujettissement, continue de contrôler les États sahéliens afin d’exploiter leurs ressources naturelles telles que l’or et l’uranium, le pétrole, le manganèse, cuivre, gaz, etc.
Cette situation de surexploitation continue d’aggraver la crise du néocolonialisme en Afrique, en particulier dans les pays d’Afrique de l’Ouest, qui ont des taux de pauvreté très élevés. Malgré toutes les richesses précieuses disponibles dans ces pays, le système de brigandage mis en place par la France depuis les années 1960 freine non seulement le développement des États d’Afrique de l’Ouest, mais est également une source de super-profits pour l’impérialisme français et le capital financier international.

Journée de la Nakba du 15 mai

L’organisation révolutionnaire mondiale l’ICOR prépare la journée de la Nakba du 15 mai et exige :
Pour un arrêt immédiat de la guerre d’Israël à Gaza et un approvisionnement immédiat et complet des masses en médicaments, en nourriture, en eau, en carburant, etc.
Libération des prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes, échange des otages et des prisonniers.
Mesures d’aide coordonnées au niveau international pour reconstruire les infrastructures – avec des logements, des routes, des hôpitaux, des écoles, etc. selon le principe du pollueur-payeur de la destruction !
Retrait immédiat de toutes les troupes et services secrets israéliens de Gaza, de tous les colons de Cisjordanie ! Autodétermination totale du peuple palestinien ! Création des conditions pour un État palestinien souverain, des forces armées et le contrôle total des frontières de l’État ; la souveraineté dans la gestion des ressources, l’accès aux marchés arabes, à l’économie et au marché du travail israéliens.
Promotion de l’auto-organisation des masses à Gaza et l’égalité des droits pour les femmes !
Lutte pour la punition d’Israël devant la Cour internationale des droits humains

ICOR Appel 1er mai sur l’initiative du CPA(M-L) Australie

1er Mai – unissons-nous et développons nos luttes !
Le 1er Mai est la journée de lutte internationale de la classe ouvrière et de la solidarité pour un monde libéré de l’exploitation, des guerres impérialistes, de la destruction de l’environnement et de l’oppression.
En ce 1er Mai, nous exprimons au sein de l’ICOR notre solidarité avec les luttes des travailleurs de tous les pays et envoyons nos salutations les plus chaleureuses aux camarades courageux, hommes et femmes, des partis et organisations révolutionnaires du monde entier. Nous sommes unis dans la lutte pour le socialisme dans le monde entier.
Le 1er Mai appartient à la classe ouvrière
Tant qu’il y aura des ouvrières et des ouvriers, déterminés à lutter pour les intérêts de leur propre classe et de tous les peuples opprimés, personne ne pourra nous enlever le 1er Mai, l’éradiquer, le racheter, le commercialiser ou le rendre acceptable pour le capitalisme.
C’est une journée où les travailleurs proclament avec fierté leur confiance en l’avenir.

Conférence stratégique sur l’environnement et l’écologie à Berlin

Nous souhaitons vous informer de l’importante conférence stratégique qui se tiendra à Berlin/Allemagne et à laquelle la Coordination internationale des mineurs contribue.
Le syndicat allemand de l’environnement organise du 20.4. au 21.4.2024 une conférence stratégique sous le slogan : ‘Travailleurs et mouvement environnemental ensemble – dans le monde entier !
Le sous-titre ‘Sauvons les bases vitales de l’humanité’ indique clairement qu’il s’agit de l’existence de l’homme et de la nature.
J’ai cosigné l’appel à cette conférence en tant que coordinateur principal de la Coordination internationale des mineurs.
Lors de la 3e conférence internationale des mineurs en 2023, le forum commun des représentants de la coordination internationale des mineurs et des membres du syndicat allemand de l’environnement était porteur d’avenir. Le mouvement international des mineurs a gagné un nouveau partenaire d’alliance et la Coordination internationale des mineurs a lancé un appel : “Les mineurs se lèvent contre la catastrophe écologique mondiale qui a commencé” ! Vous avez tous reçu la résolution sur l’environnement adoptée lors de la conférence et vous avez été appelés à vous mobiliser pour la Journée de lutte pour l’environnement 2023.

Lénine, l’Ukraine et le droit des nations à disposer d’elles-même

Dès 1914, Lénine, prend ouvertement position en faveur du droit des peuples à disposer d’eux-même. Dans les deux extraits qui suivent, il aborde le cas  de l’Ukraine. Le premier extrait provient d’une analyse intitulée Du droit des nations à disposer d’elle-même. Lénine répond avant tout à Rosa Luxembourg et à son article polonais intitulée « la question nationale et l’autonomie », publié en 1908, dans lequel elle remettait en question ce droit. Par la suite, Lénine précise à de nombreuses reprises sa position comme dans cet extrait issu de la Pravda. La question nationale est toujours d’actualité dans de nombreux pays dominés et en particulier aujourd’hui en Ukraine, en Palestine, au Kurdistan….Remarquons que Lénine parle toujours de la question nationale du point de vue de l’avenir du mouvement ouvrier, du point vue du socialisme.