17 avril 2024

Campagne pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah

L’UPML et la Coordination internationale des organisations révolutionnaires (ICOR) ont encouragé la lutte de libération du peuple palestinien dès leurs fondations. Depuis la dernière guerre d’extermination brutale d’Israël sioniste contre les masses palestiniens, surtout dans la bande de Gaza, elles participent activement au mouvement de solidarité en France et dans le monde entier. L’objectif que l’ICOR, avec ses membres, s’est fixée est de renforcer les forces démocratiques et socialistes et leur collaboration à travers des frontières. « Aucune lutte ne doit plus rester seule » est une ligne directrice centrale de son internationalisme prolétarien. L’ICOR encourage également le débat sur les perspectives socialistes de la lutte.

Résolution de l’ICOR sur Gaza et le génocide

En cessant leurs paiements à l’UNRWA, les États-Unis, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, le Japon, la France, l’Autriche, le Canada, l’Australie, la Finlande et l’Italie aggravent l’évolution de l’agression sioniste d’Israël vers un génocide. Plus de deux millions de personnes dans la bande de Gaza dépendent de l’aide de l’UNRWA pour ne pas mourir de faim. La destruction de l’Office de secours pour les réfugiés aurait également des conséquences désastreuses pour 5,9 millions de personnes en Cisjordanie, en Jordanie, en Syrie et au Liban.

Appel à une journée de mobilisation contre les guerres du capital

Dans une phase historique où les contradictions du capitalisme mondial s’exacerbent, de l’Ukraine à la Palestine, du Soudan au Congo, les États impérialistes ont de plus en plus souvent recours à la guerre et aux massacres de populations. De cette manière, ils veulent « résoudre » par la force les conflits d’intérêts entre leurs monopoles capitalistes ou renouveler leur domination coloniale et néocoloniale sur les peuples opprimés.
Les travailleurs, les prolétaires, appelés à se massacrer les uns les autres pour décider qui les exploitera, doivent déclarer la guerre aux guerres du capital et s’organiser pour renverser la domination capitaliste sur le monde.

Le syndicat européen EDC annonce une action coordonnée pour la paix dans les ports européens

Dans un communiqué publié sur les réseaux, le syndicat européen EDC (European Dockworkers Council) a annoncé prévoir une action coordonnée dans plusieurs pays pour la paix dans le monde. Dans un communiqué dénonçant la recrudescence des guerres au 21ème siècle et l’asservissement des pays du Sud, l’EDC (European Dockworkers Council), un syndicat regroupant des dockers et sections syndicales de plusieurs pays européens, a annoncé une action le 30 novembre, entre 11H et 14H, pour la paix dans le monde.

ICOR et la Palestine

Des amis, des lecteurs, des camarades nous ont interpellé à plusieurs reprises sur l’absence de Résolution de l’ICOR sur la guerre actuelle menée en Palestine. On les comprend, mais il nous fallait avant lancer le débat sur un évènement qui divisait beaucoup les camarades. Voilà nous

Soumettons à la discussion de tous (à l’intérieur comme à l’extérieur de l’ICOR) et au sein du mouvement révolutionnaire et ouvrier, le débat. (la rédaction du site)

Israel, un soutien bourgeois

Il peut exister parfois un « antisémitisme de gauche » qui tend à faire de la cause palestinienne la mère de toutes les causes et assimile ainsi n’importe quel juif à un potentiel colon israélien. Cette confusion entre judaïsme et sionisme peut se dissimuler dans certaines idées et peut créer le trouble dans certains débats et discours à gauche. Les peuples qui souffrent, le capitalisme en créer pleins : Kurdes, Ouighours, amérindiens, sahraouis, yéménites, ukrainiens, arméniens, soudanais….