24 avril 2024

Chronopost, quelques derniers éclairages

ÉDITIONS SYLLEPSE : Le récit de la lutte Chronopost donne les moyens à un lecteur de comprendre celle-ci. Comment elle a été menée et pourquoi elle a gagné ? Même si ce n’est qu’une victoire partielle. Il y a cependant des zones d’ombre, sur l’attitude préfectorale, sur le soutien des élus, le manque de soutien des communautés maliennes et sénégalaises, le manque de soutien du village militant… Peux-tu nous en dire un peu plus sur ces sujets ? Par exemple, pourquoi la communauté ne vient pas aux manifestations ?

MOBILISATION NATIONALE SAMEDI 3 FÉVRIER 2024 CONTRE LA LOI DARMANIN

Ce jeudi 25 janvier, au moment où se tenait un rassemblement à proximité, a eu lieu le rendu du Conseil constitutionnel sur la loi Darmanin. Même s’il a retiré un certain nombre de dispositions, ce qui en reste demeure l’une des pires lois de la Ve République, une loi anti-immigré et anti-ouvrière qui facilitera grandement les conditions d’expulsions, qui ne respecte pas les droits fondamentaux, qui rendra plus précaire l’accueil des réfugiés et plus difficiles les conditions de vie, pas seulement des Sans-papiers, mais de l’ensemble des personnes d’origine étrangère. Pour cela, nous appelons à une nouvelle journée nationale de manifestations le samedi 3 février 2024 prochain.

Dominique Bernard, Samuel Paty et le referendum sur l’immigration

Nous remercions Jacques Lancier pour cette minutieuse analyse chiffrée  de deux évènements tragiques qu’il met en relation avec l’instrumentalisation politique qui en est faite. On voit nettement apparaître dans quels perspectives cela se fait. Tout d’abord on veut brouiller les esprits sur la réalité de l’éducation nationale : manque de profs, de matériel, encadrement pratique et idéologique des élèves et des pédagogues paralysant l’éveil de l’esprit critique… Ensuite il s’agit de développer un climat de peur et de division dans la population : on crée un amalgame, sans cesse répété, entre criminalité et immigration (notamment maghrébine). Enfin, cet ensemble traduit une très nette tendance à la droitisation du régime capitaliste plongé dans des crises multiples.     

Zemmour, immigration et capitalisme !

Cet article a pour but de traiter l’immigration vue depuis les pays occidentaux. Il vise à montrer comment la grande bourgeoisie, actuellement à la manœuvre dans un monde globalisé, est pour l’immigration (choisie ou non). Il s’agit pour elle d’avoir une main-d’œuvre (qui est une marchandise comme une autre) de moins en moins chère et docile quelle que soit sa couleur — et si en plus cette bourgeoisie peut diviser les prolétaires c’est encore mieux.