20 avril 2024

8 mars 2024 : Appel à la Journée internationale des femmes

Le 8 mars 2024, Journée internationale de lutte des femmes, nous descendrons dans la rue contre l’exploitation et l’oppression des femmes dans le monde, contre le patriarcat, le fascisme, le racisme, le capitalisme et l’impérialisme. Les rues du monde entier résonneront de nos cris en ce jour que nous avons déclaré être une journée de lutte commune. Comme toujours, nous descendrons dans la rue contre l’oppression sexuelle, nationale et de classe. Ensemble, nous mènerons la lutte et briserons toutes les normes traditionnelles réactionnaires. Nous nous battrons pour notre liberté. Contre l’impérialisme, le capitalisme qui nourrit le patriarcat, nous renforcerons la lutte internationale des femmes. Ensemble avec les peuples du monde, nous ferons partie de la lutte internationale contre l’impérialisme.  En nous opposant aux guerres impérialistes avec les peuples du monde, nous serons la force la plus importante dans la lutte internationale contre la guerre. Avec la force que nous nous donnerons mutuellement, nous jetterons le fascisme et le fondamentalisme religieux aux poubelles de l’histoire et nous gagnerons à coup sûr.

8 Mars pour la défense et la libération des femmes

Les femmes se lèvent contre les guerres et les crises. Malgré des conditions de vie très difficiles et la répression, les mères, les sœurs et les partenaires des soldats en Ukraine protestent contre l’envoi des hommes au front. En Russie, l’interdiction de se réunir ne peut plus empêcher les femmes d’exiger publiquement le retour des soldats du front. Ce sont des signaux importants dans une situation de rivalité impérialiste croissante et de la menace de guerre mondiale qui en résulte et du risque de guerre aggravé qui l’accompagne dans de nombreux points chauds du monde.

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

En 1981, des féministes d’Amérique latine et des Caraïbes ont déclaré le 25 novembre Journée de commémoration des victimes des violences faites aux femmes.  Le contexte est l’enlèvement et l’assassinat des sœurs Mirabal en 1960, après plusieurs arrestations précédentes, en République Dominicaine par des militaires du dictateur Rafael Trujillo.  En 1999, l’ONU a proclamé le 25 novembre Journée de commémoration et d’action contre les violences faites aux femmes.     

  “Pensez au peuple de Gaza”.

Manifestation à Paris avec la Palestinienne Maryam Abu Daqqa :
                           “Pensez au peuple de Gaza”.
Malgré plusieurs manifestations le même jour contre l’anéantissement de Gaza par l’Israël sioniste, une centaine de personnes ont assisté à l’événement organisé par Maryam Abu Daqqa, militante palestinienne de longue date, en solidarité avec la lutte de libération palestinienne. Maryam a parlé des conditions innommables à Gaza. Eau, nourriture, médicaments, hôpitaux – tout ce qui est nécessaire à la vie manque. La maison de Maryam à Gaza est également en ruines et elle a perdu de nombreux membres de sa famille dans les attaques de ces dernières années.
Maryam est physiquement épuisée, mais surtout très en colère. Elle porte lourdement le poids de la situation, a parfois les larmes aux yeux : “Quand vous buvez, quand vous mangez, quand vous êtes dans votre lit, pensez aux gens de Gaza”.

Journée internationale de lutte pour le droit à l’avortement

Le 28 septembre est la journée internationale annuelle de lutte pour le droit à l’avortement. En France, cette année encore, quelques milliers de femmes sont descendues dans les rues de plusieurs villes, dont beaucoup de jeunes femmes, pour revendiquer leurs droits de manière combative et bruyante. Les Femmes du Monde en France y ont également participé.