29 mai 2024

8 mars 2024 : Appel à la Journée internationale des femmes

Le 8 mars 2024, Journée internationale de lutte des femmes, nous descendrons dans la rue contre l’exploitation et l’oppression des femmes dans le monde, contre le patriarcat, le fascisme, le racisme, le capitalisme et l’impérialisme. Les rues du monde entier résonneront de nos cris en ce jour que nous avons déclaré être une journée de lutte commune. Comme toujours, nous descendrons dans la rue contre l’oppression sexuelle, nationale et de classe. Ensemble, nous mènerons la lutte et briserons toutes les normes traditionnelles réactionnaires. Nous nous battrons pour notre liberté. Contre l’impérialisme, le capitalisme qui nourrit le patriarcat, nous renforcerons la lutte internationale des femmes. Ensemble avec les peuples du monde, nous ferons partie de la lutte internationale contre l’impérialisme.  En nous opposant aux guerres impérialistes avec les peuples du monde, nous serons la force la plus importante dans la lutte internationale contre la guerre. Avec la force que nous nous donnerons mutuellement, nous jetterons le fascisme et le fondamentalisme religieux aux poubelles de l’histoire et nous gagnerons à coup sûr.

Pour la libération de Mariam Abu Daqqa

Nous venons d’apprendre que Mariam Abu Daqqa a été arrêtée à Marseille, juste avant son départ pour Toulouse, sur demande du ministre français de l’Intérieur Darmanin. Un arrêté d’expulsion a été pris.

La Dr Mariam Abu Daqqa était arrivée en France en septembre en provenance de Gaza, où elle vit. Lors d’une tournée dans plusieurs villes françaises, qui devait durer jusqu’au 10 novembre, elle a parlé de son combat, entre autres pour la cause des femmes palestiniennes

La question de la femme au Maroc

Le Code de la famille actuel, adopté en 2003, porte encore les effets de la domination masculine et de l’autorité patriarcale, notamment dans le domaine de l’héritage et dans le domaine de la tutelle des femmes dans de nombreuses transactions et comportements sociaux et économiques.

Le mode de production capitaliste exploite ce statut arriéré de la femme marocaine sur le plan législatif pour intensifier son oppression économique, notamment dans le domaine des disparités salariales.

Troisième conférence mondiale des femmes de la base 

Nous vivons une période de crises et de révoltes mondiales contre la détérioration croissante des conditions de vie des grandes masses. Partout, les femmes sont des forces décisives dans les mouvements sociaux.

La conférence mondiale des femmes à Tunis en septembre prochain permet aux femmes de nombreux pays du monde de se réunir et d’échanger.