27 février 2024

Front Uni webinaire le 4 février à 14 h.

Les déclarations d’entrée annoncées jusqu’à présent promettent une discussion passionnante et intéressante.
Nous avons déjà reçu des contributions confirmées d’une représentante bien connue de la résistance palestinienne, de l’Iran, du Soudan et du Congo, ainsi que de la Coordination internationale des travailleurs de l’automobile.
En outre, les délégations d’ICOR qui ont participé à Dubaï et au contre-sommet en Colombie à l’occasion de la journée de lutte pour l’environnement feront un rapport lors du webinaire et des contributions de la coordination des femmes mondiales, du Pérou et de la Russie ont été annoncées.

Sur l’émergence et l’importance du front unique par Stefan Engel

Je suis heureux et honoré que le Comité consultatif m’ait confié la tâche de prononcer un discours d’ouverture du premier congrès mondial du Front Uni.
En tant que front uni anti-impérialiste nous luttons contre l’impérialisme. Mao Zedong nous a donné le sage conseil :
“Connais l’ennemi et connais-toi toi-même, et tu pourras mener cent batailles sans danger de défaite. »
 Si tu veux combattre efficacement l’impérialisme, vous devez avoir une compréhension de base claire de sa nature et ses traits caractéristiques.
En tant que matérialistes dialectiques on part naturellement du fondements scientifiques de nos théoriciens, mais pas dogmatiquement !
Ils nous exhortent à toujours analyser les changements dans le système mondial impérialiste concrètement et avec un esprit créatif.
Certaines de mes thèses de cette analyse concrète sont un sujet d’actualité vivant et en discussion parfois controversée internationalement.
Mais précisément ce processus de discussion est indispensable si nous voulons parvenir à un projet commun,, au progrès des connaissances coordonnés à l’échelle internationale et à l’action révolutionnaire….

Succès du 1er congrès mondial du Front Uni (United Front)

Des mineurs et des travailleurs de l’automobile combatifs de plus de 20 pays se sont unis aux combattants de la liberté du Sahara occidental, de la Papouasie occidentale en passant par la Palestine et le Kurdistan pour s’opposer à l’exploitation et à l’oppression intensifiées. Les organisations révolutionnaires et socialistes se sont unies à des personnes d’inspiration religieuse pour lutter contre l’impérialisme. De Russie et d’Ukraine les délégués déclarent : ‘Les ouvriers ne tirent pas sur les ouvriers.’ Le consensus antifasciste de base s’est associé à la lutte contre le sionisme et au rejet de l’antisémitisme. Les réfugiés ont tissé des liens de solidarité avec des militants de leur pays d’origine et de leur milieu de vie actuel. La puissance des femmes s’est associée à la rébellion de la jeunesse. Venus de quatre continents, de l’Argentine à Chypre, ils ont trouvé ici le langage commun de l’internationalisme, contrairement à la propagande réactionnaire de ‘mon pays d’abord’.