Lutte contre la persécution politique des révolutionnaires et des démocrates!

Lutte contre la persécution politique des révolutionnaires et des démocrates!

Résolution de la 4e Conférence mondiale d’ICOR (initiée par OAPCM-Mexico, UPML-France & MLGS-Suisse), Octobre 2021
  La 4eme Conférence mondiale de l’ICOR s’oppose vigoureusement à la menace, la poursuite, l’arrestation, la torture et l’assassinat de communistes et de révolutionnaires – des camarades de l’ICOR et au delà – par des gouvernements et d’autres forces réactionnaires et fascistes comme forme extrême de l’anticommunisme.

Représentatives pour d’innombrables cas sont l’assassinat de camarades en Turquie-Kurdistan du Nord ou les Philippines. Des emprisonnements, parfois pendant des décennies, parfois succédés par la mort comme dans le cas d’Abimael Guzman Reinoso, la disparition et la torture des leaders ouvriers de Shenzen en Chine, mais aussi les menaces par l’appareil d’État allemand de Monika Gärtner-Engel (Coordinatrice de l’ICOR) ou de Stefan Engel, ancien président de langue date du MLPD, qui sont dits proches de terroristes. Tout cela est fait pour d’intimider les camarades pour ne pas combattre pour le socialisme comme alternative à l’impérialisme.

Ces attaques de plus en plus courant contre les communistes montrent la peur des forces dominantes du désir des peuples d’une alternative à l’impérialisme.

La 4ème Conférence mondiale souligne sa solidarité infaillible avec tous ces camarades et réclame:

* la libération immédiate et sans conditions de nos prisonniers politiques partout dans le monde! Ils sont des enfants des peuples et le produit de la répression impérialiste.

* la poursuite et la condamnation sans répit des responsables!

Chaque attaque sur nos rangs renforce notre volonté de combattre pour le socialisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.