L’Union Européenne, une puissance de paix ?

L’Union Européenne, une puissance de paix ? 

[La réponse à cette question nous la ferons à partir des points 3 et 4 d’une brochure publiée à l’initiative de la coordination européenne de l’ICOR]

L’Union européenne est une union de grands pays impérialistes et de petits pays capitalistes et impérialistes. Les plus petits États sont en grande partie dictés par les grandes puissances impérialistes, l’Allemagne et la France, mais aussi l’Italie et l’Espagne. Cependant, les plus grandes entreprises de ces pays bénéficient également de la politique de l’UE. 

Entre temps, l’UE s’est avancée jusqu’aux frontières de la Russie. Dans le prétendu différend sur le nom de la “Macédoine du Nord”, le seul objectif est d’annexer ce pays à l’OTAN et à l’empire de l’UE. Ses troupes sont situées en Afrique, au Proche et au Moyen-Orient.

À travers de nombreux accords d’association, l’UE lie une grande partie des pays africains à elle-même. Par exemple, les chalutiers de l’UE peuvent capturer plusieurs milliers de tonnes de poisson au large des côtes sénégalaises dans la limite des 200 milles. L’État reçoit environ 2,5 millions d’euros par an à cet effet. Les petits pêcheurs sénégalais n’ont rien à gagner de cela et sont obligés de fuir. Un grand bateau industriel capture autant de poisson en une semaine qu’un pêcheur de petite taille en un an. En Afrique, l’UE est entrée dans une course contre d’autres impérialistes comme la Chine pour les riches sources de matières premières et de marchés. L’impérialisme français, qui contrôle sa monnaie, le franc CFA, maintient 14 pays d’Afrique occidentale et centrale dans une dépendance néocoloniale. Le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement a élaboré un “plan Marshall avec l’Afrique”. La politique des impérialistes est suivie de faim, de misère, de crises écologiques et de guerres.

En raison de l’avancée de nouveaux États impérialistes, notamment la Chine, l’UE a constamment perdu sa part du produit social mondial. En 2000, sa part était encore de 26,5% et en 2017, de 21,4% seulement. La Chine, en revanche, a augmenté sa part de 4,1% à 15,6% au cours de la même période. Cette rechute explique également l’agressivité croissante de l’impérialisme européen.

La militarisation de l’UE

À l’instigation de l’Allemagne et de la France, l’Alliance militaire PESCO a été fondé fin 2017 par 23 États. Après cela, le président de la commission, Juncker, était un peu différent: “Elle s’est réveillée, la belle endormie du traité de Lisbonne”. (cité par Haydt / Wagner “La militarisation de l’UE”, p. 208) Les premiers accords conclus étaient une augmentation des dépenses en armement à 2% du produit intérieur brut, un soutien mutuel dans les missions étrangères et le développement de l’Eurodrone. modèle successeur de l’avion de chasse Tornado. Les États qui ne participent pas à l’armement massif sont menacés d’exclusion. Les forces armées multinationales telles que l’Eurocorps, qui compte 60 000 hommes, sont développées plus avant.

Une “armée européenne”, c’est-à-dire une armée de l’Union européenne, doit émerger de PESCO. Selon la chancelière Merkel, cela comprend également un porte-avions de l’UE, une arme typique de l’impérialisme. Des unités d’intervention européennes doivent être mises en place. Elles seront également utilisées de manière transfrontalière contre la “menace terroriste”, c’est-à-dire contre les grèves et les insurrections. Les impérialismes allemand et français ont récemment réaffirmé leur coopération dans le domaine de l’armement et leur revendication de suprématie en Europe avec la nouvelle édition du traité de l’Élysée.

L’UE n’est pas une puissance de paix, mais une puissance impérialiste agressive qui revendique le pouvoir mondial. L’ICOR représente la lutte décisive contre toute politique de guerre impérialiste!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.