Appel urgent à l’action : Liberté pour Ecevit Piroglu !

Appel urgent à l’action : Liberté pour Ecevit Piroglu ! Veuillez transmettre à toutes les organisations ICOR Ecevit Piroğlu est un révolutionnaire turc arrêté en Serbie en 2021. Il était l’ancien directeur de la branche de l’Association des droits de l’homme dans la ville turque d’Izmir et membre du comité central du Parti de la démocratie socialiste. Il a participé à la résistance de Gezi et aussi à la lutte contre Daech au Rojava. En raison des manifestations de Gezi, il risque un procès pour terrorisme et une peine de 30 ans de prison. Maintenant, il est emprisonné en Serbie pendant un an parce qu’il est sur la liste rouge des personnes recherchées en Turquie. Le 3 juin, une audience finale devait décider de son extradition vers la Turquie, où il risque la torture et l’emprisonnement en vertu de la loi sur la terreur.

En Turquie, il n’y a aucune garantie pour sa sécurité ! Sur la base des documents présentés par les autorités turques, la Cour supérieure de Belgrade a jugé le 20 avril que “les circonstances de son extradition étaient réunies”. Mais des groupes de défense des droits serbes, turcs et internationaux ont depuis demandé à la Serbie de lui permettre de demander l’asile en Serbie, mais cela a été rejeté. Le 3 juin, l’audience n’a pas pu se poursuivre avec les objections formulées après que le “traducteur”, appelé à l’audience, ait manipulé les déclarations d’Ecevit Piroğlu. Le procès est reporté au 17 juin, nous avons donc peu de temps pour être solidaires. Jusqu’à présent, des manifestations ont été organisées à Londres, Paris, Zurich, Berne, Francfort, La Haye et Belgrade. Les actions doivent continuer. Nous appelons toutes les organisations de l’ICOR à faire pression sur le gouvernement serbe, à entrer en contact avec le groupe de solidarité (twitter @forpiroglu), à organiser des manifestations devant les ambassades serbes, à envoyer des fax et des e-mails, à mobiliser les avocats, les défenseurs des droits de l’homme groupes et défenseurs.

Vive la solidarité internationale !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.