27 février 2024

Turquie: MLKP réflexions sur les élections

Il y a une différence significative entre les sondages et les résultats des élections. Même si nous considérons certains d’entre eux comme une manipulation consciente avant l’élection et lors de la tabulation, le fait que les votes des partis racistes, nationalistes, politiques islamistes (c’est-à-dire AKP-MHP, YRP, IYIP, ZP, etc.) aient été plus élevés que prévu a besoin d’une explication. Et regarder l’histoire récente de la Turquie peut nous donner quelques indices. Nous voyons que la politique de synthèse des idéologies du nationalisme turc et de l’islamisme politique sunnite poursuivie par l’État à travers tous les gouvernements bourgeois au cours des 50 à 60 dernières années a eu un impact significatif sur la société. Cette élection a montré de manière frappante la base sociale de la synthèse turco-islamique. Même si le bloc au pouvoir, le Parti de la justice et du développement (AKP) d’Erdogan et son principal partenaire, le Parti du mouvement nationaliste (MHP), ont perdu des voix dans certaines régions, d’autres partis nationalistes et politiques islamistes ont rempli leur rôle.

Turquie/tremblement de terre et gouvernement Erdoğan

L’État turc fait état d’environ 50.000 morts, mais les informations indépendantes, les secouristes qui sont sur place et même les chercheurs disent que c’est beaucoup plus : au moins entre 100.000 et 150.000 morts. Il y a énormément de personnes ensevelies sous les décombres, et on ne sait pas combien de personnes sont encore là. Tous ces débris sont simplement enlevés par des pelleteuses et des chariots élévateurs. On ne les découvre que lorsqu’on voit des morceaux d’êtres humains qui, je dois le dire, sont jetés sur le côté comme des ordures.

De très nombreux migrants sont également concernés – des réfugiés de Syrie, d’Afghanistan, qui vivent en Turquie depuis des années – sur le sort desquels on ne dispose d’aucune information. Des rapports indiquent qu’environ trois millions de personnes doivent quitter leurs quartiers pour aller ailleurs, c’est-à-dire dans d’autres villes. On ne sait pas s’ils reviendront un jour. Mais nous – en tant que Confédération des travailleurs de Turquie en Europe – espérons que les gens retourneront dans leurs villes, car depuis des années, l’État turc, en particulier le gouvernement Erdoğan, essaie de déplacer les gens et d’installer à la place des partisans d’Erdoğan.

Turquie: les élections, point de vue du MLKP

Le 1er mai en Turquie et au Kurdistan Kurdistan du Nord cette année sera presque entièrement influencé par les élections du 14 mai. Le désir de la classe ouvrière de se débarrasser du l’AKP-MHP semble se manifester dans l’espoir d’une alternative bourgeoise dans les urnes.

Cependant, malgré l’espoir des réformistes de la gauche ouvrière pour le candidat présidentiel du bloc de la restauration bourgeoise, aucun bourgeois n’est moins hostile à la classe que l’autre.

Entretien avec des communistes du Rojava

En raison du tremblement de terre du 6 février, le KCK a appelé à cesser les actions militaires. Le HPG a également déclaré qu’il respecterait cette décision. Malgré cette décision, l’État turc poursuit sans interruption ses attaques contre les régions administratives autonomes du Rojava, le nord et l’est de la Syrie et les zones de défense de Medya. Des armes chimiques sont utilisées. Que pouvez-vous dire à ce sujet ?

APPEL URGENT À L’AIDE! – NOUS SOMMES AUX CÔTÉS DE NOTRE PEUPLE

Le lundi matin, 6 février, vers 04h20, un séisme de magnitude 7,7 s’est produit dans le district de Pazarcik, dans la province de Kahramanmaras. En plus de Maraş, il a été ressenti dans de nombreuses régions telles que Malatya, Mardin, Bingöl, Elazığ, Siirt, Sivas, Van, Muş, Bitlis, Hakkari, Adana, Osmaniye, Batman, Urfa, Kilis, Diyarbakır, Antep, Hatay, le nord de la Syrie et les provinces du Rojava.