23 février 2024

Manifestation LLL à Berlin : Coup d’envoi de l’année Lénine de l’ICOR !

La manifestation berlinoise pour Lénine-Liebknecht-Luxembourg (LLL) a lieu chaque année le deuxième week-end de janvier et mène au “Mémorial des socialistes” au cimetière de Berlin-Friedrichsfelde.

Il s’agit de la commémoration des socialistes révolutionnaires Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg, assassinés le 15 janvier 1919, et de Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine, décédé le 21 janvier 1924. 12 000 participants étaient à nouveau présents en 2024, dont des organisations de l’ICOR.

Lutte contre la guerre et la fascisation

Le socialisme en tant que perspective est représenté par les jeunes, particulièrement nombreux, et par l’ensemble de la manifestation, et constitue une préoccupation importante. Face à la crise du système impérialiste mondial, beaucoup se demandent à quoi pourrait ressembler une alternative sociale. La solidarité avec le peuple palestinien en raison de l’agression d’Israël a été une préoccupation particulière cette année. L’indignation a été grande lorsque la police a attaqué avec brutalité le bloc palestinien. Les camarades et le droit de manifester ont été défendus et les personnes arrêtées ont dû être libérées. (à ce sujet voir le Facebook Café militant)

2024 : année de commémoration “100 ans d’héritage de Lénine”.

Pour l’ICOR, la manifestation a ouvert l’année commémorative “100 ans d’héritage de Lénine”, dont le point culminant sera un séminaire de deux jours les 14 et 15 septembre. Appliquer les enseignements de Lénine de manière vivante et concrète, dans l’analyse du développement du système impérialiste mondial, dans la reconstruction d’un mouvement communiste mondiale, dans la construction de véritable Parti communiste.

“Sans théorie révolutionnaire, pas de mouvement révolutionnaire !”, cette ligne directrice de Lénine sur l’unité de la théorie et de la pratique sera au centre des débats. Une occasion de se pencher sur quelques-unes de ses œuvres telles que : “Que faire”, “L’impérialisme, stade suprême de l’impérialisme”, “État et révolution”, “Le gauchisme, maladie infantile du communisme” et “Matérialisme et empiriocriticisme” et de réfléchir à leur signification et à leur application à l’heure actuelle.

L’histoire mouvementée de la manifestation des LLL

La commémoration annuelle des révolutionnaires a été organisée sous la République de Weimar de 1919 à 1933. Depuis la mort de ce dernier en 1924, le Parti communiste d’Allemagne (KPD) a également inclus Lénine dans la commémoration et l’a appelée la manifestation Lénine-Liebknecht-Luxembourg. La citation de Rosa Luxemburg sur la révolution “J’étais, je suis, je serai” était gravée dans le monument funéraire. A l’époque, des manifestations LLL et des semaines LLL ont été organisées dans toute l’Allemagne.

Après l’interdiction et la destruction du mémorial par le régime fasciste hitlérien, les communistes et les antifascistes allemands et étrangers ont poursuivi la commémoration traditionnelle à l’étranger. En 1936, Berthold Brecht écrivit la célèbre cantate “Un soldat affirme que Lénine est décédé » pour une célébration LLL organisée par des émigrés allemands à New York.

A partir de 1946, la manifestation et la commémoration se sont poursuivies et propagées dans la zone d’occupation soviétique et, à partir de 1949, en RDA, en tant que manifestation centrale de l’État. Cette période, après des débuts prometteurs du jeune État, a connu sa dégénérescence, qui a figé la manifestation en rituel et en masque pour cacher la restauration du capitalisme. Après la chute du mur et la réunification de l’Allemagne en 1990, différents groupes de la gauche politique manifestent à nouveau contre l’impérialisme et pour le socialisme.

Pour un nouvel élan dans la lutte pour le véritable socialisme !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *