2 mars 2024

Préparation de la 3e Conférence internationale des mineurs

En tant que travailleurs sud-africains de toutes les industries, de tous les secteurs et de tous les lieux de travail, nous dédions cette journée, ce message qui vous est adressé et cette réunion que nous tenons avec vous à tous les travailleurs de Marikana, ceux qui sont morts il y a 11 ans.
À l’approche de la Conférence internationale des mineurs, nous nous rappelons, en tant que travailleurs sud-africains, que le 16 août 2023 marque la fin de la guerre civile en Afrique du Sud

La recette secrète pour se libérer de l’impérialisme

En Europe, nous avons connu le mois de juin le plus chaud depuis le début des relevés météorologiques, avec en parallèle des inondations dévastatrices, par exemple dans le nord de l’Italie. Il y a quelques semaines, un bateau transportant 700 réfugiés à la recherche d’une vie meilleure en Europe a fait naufrage au large des côtes grecques, et qui avait été repoussés par les garde-côtes grecs. Il ne s’agit là que de deux exemples pour illustrer clairement la situation : le temps est venu de construire une force qui organise sa supériorité face à ce système impérialiste mondial. Mais cela ne concerne pas seulement les révolutionnaires – mais aussi les jeunes rebelles, les travailleurs, les artistes et les intellectuels progressistes, les syndicalistes et les indigènes, les femmes combatives, les militants pour la paix, les peuples opprimés, les individus, etc.

Mineurs et Front Uni, appel commun à la mobilisation

Les mineurs du monde entier sont une force puissante. Nombre d’entre eux sont à la tête des principales luttes ouvrières. Des milliards d’opprimés – femmes, écologistes, migrants, indigènes – veulent un avenir digne d’être vécu pour eux et leurs enfants. Ils sont de plus en plus nombreux à le reconnaître : pour cela, il faut s’unir au-delà des frontières et lutter de manière organisée.