29 mai 2024

L’ICOR Europe condamne les assassinats fascistes

 

Europe

International Coordination of Revolutionary Parties & Organization.      Le 24 décembre 2022 

L’ICOR Europe condamne les assassinats fascistes contre les combattantes et combattants kurdes de la liberté !

 Le 23 décembre dernier, un Français de 69 ans a assassiné les camarades kurdes Emine Kara, M. Şirin Aydın und Abdurrahman Kızıl. Il a blessé d’autres camarades, parfois grièvement, avant d’être maîtrisé.

Au nom de l’ICOR Europe, nous assurons les proches ainsi que l’ensemble du mouvement de liberation kurde de notre sympathie et de notre solidarité indestructible. Nous sommes en deuil avec vous !

Notre deuil est porté par la ferme volonté de mener la lutte contre les commanditaires de cet attentat fasciste de manière conséquente. L’organisation membre de l’ICOR, le MLKP, estime que “l’État fasciste turc se cache manifestement derrière l’attentat actuel du 23 décembre et qu’il faut également supposer une collaboration entre les États turc et français”. Le gouvernement fasciste AKP/MHP de Turquie porte partout la persécution, la criminalisation et la tentative d’anéantissement de la lutte pour la liberation du peuple kurde. Le 9 janvier 2013, les révolutionnaires kurdes Sakine Cansız, Fidan Doğan et Leyla Şaylemez avaient été assassinées à Paris. Jusqu’à aujourd’hui, l’État français fait traîner l’enquête.

Nous continuerons à consolider et à poursuivre la coopération entre ICOR Europe et la lutte de libération kurde. La manifestation commune le 17 décembre à Duisburg/Allemagne de l’ICOR Europe et de l’alliance HDBH (Organisations kurdes/turques de Lutte Révolutionnaire Unie, du Mouvement uni des femmes et de l’Alliance des forces démocratiques en Europe) était placée sous le mot d’ordre : “Travailleurs et peuples du monde – ensemble contre le fascisme et l’impérialisme “.

ICOR Europe soutient les protestations et les rassemblements/manifestations à Paris, en France et au niveau international.

Coordinateurs européens de l’ICOR

Jeroen Toussaint, Joachim Griesbaum

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *