12 juin 2024

Femmes solidaire de la révolte des jeunes

FRANCE

Les femmes du monde s’engagent contre les violences policières, pour la solidarité avec la révolte des jeunes

Nathalie Onur, de France, est l’une des coordinatrices européennes de la Conférence mondiale des femmes des femmes de terrain.

Elle écrit de Paris le Samedi 8 juillet 2023:
Chères femmes – J’ai essayé de faire un rapport sur la situation actuelle à partir de l’histoire de Nahel. Nahel, 17 ans, étudiant à Nanterre, a été abattu à bout portant par la police lors d’un contrôle routier et cela devant plusieurs témoins. Ce meurtre fait partie d’une série raciste commise par la police, qui a été légiférée par l’État en 2017 pour lui donner les pleins pouvoirs. Ces dernières années, plusieurs jeunes ont été tués par la police pour “désobéissance aux ordres”. Seulement celui-ci ne pouvait pas être balayé sous le tapis comme les autres. Il a été filmé, démystifiant la “défense” habituelle de la police selon laquelle il s’agissait de légitime défense.

Cette agression policière raciste et fasciste fait partie des nombreuses exécutions extrajudiciaires systématiquement ciblées sur les habitants de la classe ouvrière, souvent jeunes, noirs ou arabes. Dans la vidéo, qui circulait sur les réseaux sociaux, on peut entendre des policiers menacer le jeune et lui tirer une balle dans la poitrine, alors qu’ils auraient pu le neutraliser par bien  d’autres moyens.

L’assassinat délibéré de Nahel par la police a provoqué l’indignation générale dans la banlieue parisienne. Les actions radicales, dénommées «émeutes de banlieue», sont devenues un symbole de rébellion contre le durcissement de l’Etat vis-à-vis de la classe ouvrière et la fascisation de l’appareil d’État.

Nous nous engagerons en tant que représentantes du mouvement “Femmes du Monde”. Nous déclarons que nous participerons à ce mouvement appelé « Justice pour Nahel ».  Nous n’avons aucun lien direct avec la famille de Nahel, mais nous pouvons trouver un moyen de communiquer avec la mère de Nahel pour lui montrer notre solidarité et notre implication dans ce mouvement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *