18 avril 2024

Guerres impérialistes : JOURNÉE D’ACTIONS INTERNATIONALES DU 24 FÉVRIER

La journée internationale de mobilisation du 24 février et les différentes manifestations qui ont eu lieu dans plusieurs pays contre toutes les guerres impérialistes et colonialistes ont été un succès, malgré les difficultés évidentes dans la construction de cet inventaire. Les différentes initiatives, manifestations et grèves développées ont surtout constitué un premier pas, au niveau international, dans la perspective de la construction d’un large front prolétarien, anticapitaliste et internationaliste capable d’identifier et de combattre la tendance générale à la guerre et la responsabilité de tous les gouvernements impérialistes sur les théâtres de guerre, de l’Ukraine à la Palestine.

Lettre d’info no 12 du 1er Congrès mondial du Front Uni

En cette période, notre Front uni vient à point nommé pour l’union anti-impérialiste contre le fascisme, la guerre et la destruction de l’environnement ! Le comité consultatif a constaté que nous pouvons tirer un bilan positif de notre travail. Le Front uni s’est manifesté dans de nombreux pays du monde lors de l’anniversaire du début de la guerre en Ukraine, le 24 février, pour une journée de lutte contre les guerres impérialistes. De nombreuses activités ont également été organisées par des organisations du Front uni à l’occasion du 8 mars, la journée internationale des femmes, ce que nous avons préparé avec notre webinaire, qui a connu un grand succès et a été très fréquenté. Une délégation s’est rendue dans les camps de réfugiés du peuple sahraoui occidental en Algérie, ce qui a été très fructueux et vivifiant. La délégation a été impressionnée par l’esprit combatif du peuple sahraoui, par le degré d’égalité entre hommes et femmes déjà atteint et par les acquis obtenus par ce peuple opprimé. Nous vous envoyons également le rapport détaillé en pièce jointe.

8 Mars pour la défense et la libération des femmes

Les femmes se lèvent contre les guerres et les crises. Malgré des conditions de vie très difficiles et la répression, les mères, les sœurs et les partenaires des soldats en Ukraine protestent contre l’envoi des hommes au front. En Russie, l’interdiction de se réunir ne peut plus empêcher les femmes d’exiger publiquement le retour des soldats du front. Ce sont des signaux importants dans une situation de rivalité impérialiste croissante et de la menace de guerre mondiale qui en résulte et du risque de guerre aggravé qui l’accompagne dans de nombreux points chauds du monde.

Travailleurs des mines appel à la solidarité avec les victimes des inondations au Congo

Le syndicat des travailleurs des mines FOSYCO (Force Syndicale du Congo) est, de par son secrétaire syndical, Eugène Badibanga, membre de la Coordination internationale des travailleurs des mines. La FOSYCO est une organisation combative des masses des travailleurs des mines. Elle assume une part de responsabilité dans le soutien de l’aide aux familles touchées par les inondations catastrophiques au Congo.
Au Congo, il a plu presque tous les jours : « Le fleuve a débordé. Tous les habitants de la région n’ont plus de maison. Dans une autre province, où le fleuve se jette dans l’océan, les champs sont inondés et les récoltes gâchées. »

Déclaration de l’ICOR: solidarité mondiale avec la lutte de libération palestinienne !

L’ICOR condamne fermement et avec dégoût la déclaration de la loi martiale, les bombardements brutaux, le blocus total de la bande de Gaza et l’utilisation de troupes terrestres par le gouvernement sioniste-fasciste israélien de Netanyahu.

L’État sioniste Israël a eu recours à une cruauté effrénée, en déclarant l’état d’urgence et la guerre afin d’accélérer les massacres de la population palestinienne dans la bande de Gaza, de la Cisjordanie au Liban, et d’étendre son occupation coloniale, contraire au droit international, qui dure depuis des décennies.

Avec l’offensive terrestre d’Israël, la guerre à Gaza atteint une nouvelle étape. 25 137 personnes, dont les deux tiers d’enfants ou de femmes, sont mortes jusqu’à fin décembre 2023 sous la pluie des bombes et des obus israéliens, 7 000 disparus, 55 000 blessés et 1,5 million de personnes ont été contraintes de fuir. L’agression sioniste d’Israël se transforme en génocide de civils innocents. Cessez-le-feu immédiat à cette guerre sanglante !

Pour le droit de se réfugier ! Stop à la politique réactionnaire de l’UE

“L’ICOR suit avec indignation le comportement révoltant des pays européens envers les immigrants et les réfugiés africains, aussi bien lors de l’embarquement à travers la Méditerranée, où ils sont abandonnés à leur sort, que lors de l’arrivée du côté européen, où ils sont entassés pendant des années dans des camps de réfugiés et attendent d’être ramenés dans leur enfer d’origine. L’ICOR revendique à juste titre le droit à la fuite et à la liberté de mouvement. Elle dénonce le fait que les frontières extérieures de l’Europe soient déplacées vers l’Afrique”.