23 février 2024

Prolétaires, debout ! n°32

« L’émancipation des travailleurs sera l’œuvre des travailleurs eux-mêmes. »  Karl Marx

          Janvier 2

Bulletin n °32 de l’Union Prolétarienne marxiste léniniste

 

A bas la loi Macron contre les immigrés !

Elle attaque l’ensemble du monde du travail !

 

             Les macronistes, LR et RN ont fait semblant de ne pas être d’accord sur le fond, puis ensemble ont voté cette énième loi dégueulasse. Ces partis de la grande bourgeoisie ont répondu ensemble à la demande permanente du MEDEF : imposer encore plus de précarité, de réduction des droits élémentaires au séjour, au regroupement familial, aux prestations sociales et des bas salaires aux immigrés qu’ils soient ouvriers, employés, étudiants et autres travailleurs. Jeudi les médecins hospitaliers étrangers sous-payés (2000 euros / mois) sans lesquels le système de santé ne fonctionnerait pas étaient en grève. Les médecins français devraient les soutenir.

Le patron du MEDEF, Patrick Martin, réclame 4 millions de travailleurs étrangers d’ici 2050. D’une part, leur formation n’aura rien coûté ni à l’État ni aux patrons. D’autre part, la nouvelle loi les met avec leur famille sous la menace permanente d’une expulsion arbitraire s’ils s’organisent ! C’est pourquoi beaucoup de patrons suivent Macron et ces partis qui viennent d’adopter la « préférence nationale » du RN fascistoïde. Ils se servent du chauvinisme contre le monde du travail multinational.

Aucun travailleur conscient ne doit accepter que son frère de classe soit privé des droits les plus élémentaires et particulièrement du droit essentiel de défendre ses intérêts de travailleur avec les autres. De nombreuses luttes récentes des travailleurs et travailleuses immigrés ont gagné : Femmes d’Arcade, reconnaissance du statut de salarié pour des sans papiers.  L’union est indispensable.

Macron prône une politique de caserne, de « réarmement » tous azimut, contre nous pour nous faire taire. D’après lui « trop de normes » s’imposent aux entreprises. A Davos il est allé faire la promotion de ses nouvelles lois réactionnaires  pour le compte des monopoles : loi sur l’immigration, loi-travail et sur les retraites.

 

Nous sommes pour le socialisme véritable !

 

Il est de notre responsabilité d’organisations politiques résistantes, de syndicalistes sincères et d’écologistes conséquents devant le peuple travailleur, de construire l’union pour renverser le pouvoir économique, politique et idéologique du capital avec tous nos frères étrangers. Travailler à la révolution prolétarienne ou continuer à se plaindre  du capital sans vouloir l’abattre, c’est ça la seule alternative dont on doit discuter pour agir pour nos intérêts de classe et pour sauver la planète de la soif de profit. Il y a suffisamment d’intelligence collective dans les classes exploitées sur les plans national et international pour que notre camp se renforce et obtienne la victoire.

Le socialisme, c’est le pouvoir des travailleurs pour une société sans exploitation ni oppression ; c’est l’autre société possible et nécessaire.

Toute résignation fait le jeu de la minorité d’exploiteurs ; tout refus des débats entre forces progressistes laisse l’ignorance, la dépolitisation, la confusion s’installer et nous paralyser.

Il est urgent d’y mettre fin parce que le capitalisme a fait son temps !

 

Avec l’ICOR, Coordination Internationale des Organisations Révolutionnaires

pour la solidarité entre travailleurs, entre peuples exploités et opprimés,

pour les États socialistes du monde !

 Prenez contact avec nos militants !

 www. info.icor                      contact-upml@riseup.net                   Blog : UPML.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *