17 avril 2024

Socialisme ou barbarie

L’humanité est plongée dans le capitalisme, ses contradictions et ses effets désastreux. Autrefois invisibles ou trop lointains, voilà que les pays “riches” se confrontent désormais à des incendies hors-norme[i] et des coupures d’eau[ii], pour ne citer que ça, jadis réservés aux pays “pauvres” ou en voie de développement. Pays pauvres qui eux, à la grande surprise des défenseurs du libéralisme (autre mot donné au capitalisme pour continuer à en exploiter le sens sans user du mot) voient le taux de famine augmenter, et encore plus vite qu’ailleurs, preuve que le ruissellement est un mythe. La production, la distribution et la commercialisation des denrées alimentaires, toutes régies par les mêmes lois capitalistes ne trouvent pas de rentabilité à nourrir dignement prêt d’un tiers de l’humanité[iii].

Soutien au peuple palestinien ! A bas l’impérialisme !

Samedi 7 octobre, une douzaine d’organisations du côté palestinien, dont le Hamas, a détruit dans de nombreux endroits, la frontière développée par l’armée sioniste entre la bande de Gaza et le territoire israélien. A ce jour et selon les médias dominants, plus de 1300 personnes ont été tuées en Israël, plus de 2000 personnes blessées, des dizaines d’otages ont été pris. S’en prendre aux personnes non armés est inacceptable!

USA: GRÈVE HISTORIQUE CONTRE LES « BIG THREE »

Le syndicat des employés des trois grands constructeurs automobiles américains, le United Auto Workers (UAW) est en grève depuis le 15 septembre à minuit, faute d’un accord trouvé avec ces entreprises pour les nouvelles conventions collectives. La grève a été lancée à Wentzville (Missouri) pour GM, à Toledo (Ohio) pour Stellantis, et à Wayne (Michigan) pour Ford. Ils totalisent environ 12 700 syndiqués de l’UAW sur environ 150 000 salariés aux USA chez les « big three ».
Le Groupe international coordonné de la Coordination internationale des travailleurs de l’automobile (CITA) envoie ses salutations solidaires aux Travailleurs unis de l’automobile, UAW, en soutien à la grève historique contre les “Big Three”.

Le rôle de la Grande-Bretagne dans la guerre

Avec l’ICOR nous disions qu’en 2022 la concurrence inter-impérialiste s’est fortement aggravée après 2020, notamment avec la nouvelle crise économique et financière mondiale qui a débuté en 2018. Alors qu’ils étaient auparavant la seule superpuissance, les États-Unis ont nettement reculé sur le plan économique et politique. La lutte concurrentielle entre les États-Unis et la Chine domine désormais de manière générale les contradictions inter-impérialistes.