28 mai 2024

17 AVRIL, JOURNÉE INTERNATIONALE DU PRISONNIER POLITIQUE RÉVOLUTIONNAIRE DANS LE MONDE

Aujourd’hui, alors que la situation politique dans le monde s’aggrave avec des agressions et de nouvelles guerres pour le partage du monde, nous voulons saluer la lutte des camarades de la Coordination Internationale de Solidarité et pour la Liberté des Prisonniers Politiques Révolutionnaires du monde.

Depuis sa création en 2017, ils ont mené des centaines de campagnes et d’actions diverses pour soutenir la demande de libération des prisonniers politiques révolutionnaires dans le monde entier. Nous saluons d’ici leur quatrième rencontre à Oaxaca, au Mexique, en 2022.

Comme eux, nous dénonçons et combattons l’accentuation du caractère réactionnaire des États dans le monde, qui cherche à arrêter la lutte des peuples. Nous soutenons la protestation populaire massive et généralisée contre les effets néfastes de l’oppression et de l’exploitation capitalistes qui cherchent à plonger la classe ouvrière et le peuple dans la précarité la plus féroce, balayant les acquis du travail gagnés en lutte et au prix élevé de la vie du prolétariat et du peuple.

Nous réaffirmons notre soutien et notre solidarité avec les luttes des peuples dans le monde et particulièrement en France et en Europe. Nous soutenons les luttes des organisations sociales qui sont essentiellement contre l’oppression et l’exploitation capitaliste-impérialiste, les luttes pour la défense de leurs territoires, pour l’eau, pour leur organisation indépendante et nous assumons l’engagement de soutenir leur lutte par toute la moyenne.

Nous dénonçons et rejetons également la nouvelle stratégie impérialiste qui consiste à transformer les luttes révolutionnaires et populaires en “terrorisme”, à criminaliser les luttes populaires afin de persécuter les révolutionnaires, les dirigeants syndicaux, sociaux, étudiants et populaires qui luttent pour la défense de leurs intérêts pour un monde nouveau.

Nous exigeons la libération de tous les prisonniers politiques révolutionnaires dans le monde. Nous refusons l’instrumentalisation du droit pénal comme arme de guerre légale, imposant un droit pénal de l’ennemi. Nous dénonçons l’état de droit formel dont l’objectif est de combattre ce qu’il considère comme un “danger” par des mesures de sécurité appliquées et qui s’étendent à toutes les régions du monde.

Nous appelons toutes les organisations révolutionnaires luttant pour la liberté des prisonniers politiques révolutionnaires dans le monde à former une base de la Coordination Internationale de Solidarité et pour la Liberté des Prisonniers Politiques et Révolutionnaires du monde en France.

Paris, 10 avril 2023,

Comité Solidarité Pérou

Mail: cdlp@netcorrier.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *