25 mai 2024

Jeunes de Belleville contre LA LOI DARMANIN

L’Union Prolétarienne apporte tout son soutien à cette résistance à ce qu’il faut bien appeler la fascisation croissante du gouvernement.

Nous avions sur notre site montré que la loi immigration attaque l’ensemble du monde du travail ! Les partis de la grande bourgeoisie ont répondu ensemble à la demande permanente du MEDEF : imposer encore plus de précarité, de réduction des droits élémentaires au séjour, au regroupement familial, aux prestations sociales et des bas salaires aux immigrés qu’ils soient ouvriers, employés, étudiants et autres travailleurs.

La « préférence nationale » c’est du racisme et du chauvinisme pour diviser le monde du travail multinational. Pour nous il n’y a pas de personnes de première et de deuxième classe. Aucun travailleur ne doit accepter que son frère de classe soit privé des droits les plus élémentaires et particulièrement du droit essentiel de défendre ses intérêts de travailleur avec les autres.Toutes les mesures de la loi se révèlent pour ce qu’elles sont : des mesures autoritaires contre l’ensemble des travailleurs et pas seulement contre les immigrés. Avec pour objectif économique d’abaisser le prix de la force de travail de tous les salariés et comme objectif politique : diviser le monde du travail, pour en affaiblir la résistance.

L’UPML est pour la régularisation de tous les sans-papiers et la libre circulation des personnes. Pour le droit d’asile inconditionnel pour tous les opprimés sur une base antifasciste.

OCCUPATION MAISON DES MÉTALLOS (PARIS 11EME) EN COURS – FACE À LA LOI DARMANIN ET AU NETTOYAGE EN COURS POUR LES JEUX OLYMPIQUES – IL Y A URGENCE !

La loi immigration est passée et les préfectures exécutent les ordres de Darmanin pour « rendre la vie impossible aux migrant.e.s » Les Jeux Olympiques approchent et Macron envoie sa police vider les rues, vider les gymnases, vider les CROUS. Pas de place pour les migrant.e.s dans le sale monde de Macron : mineurs isolés, familles avec enfants à la rue. Toutes celles et ceux qui partagent ce constat se posent la même question : comment agir, que faire ? Nous lançons un avertissement à celles et ceux qui justifient de leur inaction en se répétant en boucle « qu’on ne peut pas accueillir toute la misère du monde » : l’histoire se rappellera qu’à Paris, il aura été en revanche possible d’accueillir tous les flics du pays car en plus des milliers de places en CROUS, ce sont 40 gymnases qui seront réquisitionnés pour héberger policiers, gendarmes et soldats cet été! Les mineurs isolés du collectif du parc de Belleville en appellent à toutes celles et ceux qui ne veulent pas de cette société-là, toutes celles et ceux qui savent qu’on a tout à perdre si on ne résiste pas, toutes celles et ceux qui comprennent que l’heure est grave et qu’il s’agit désormais de ne plus reculer.

Il s’agit de se battre pour un autre avenir, une autre société, un autre monde que celui de la pauvreté, des frontières, de l’isolement, de la guerre et du racisme.

Accompagnés d’habitant.e.s solidaires, de militant.e.s antiracistes, de syndicalistes et d’associations, les jeunes de Belleville appellent à la mobilisation.

Ils ne se laisseront pas expulser de Paris, chassés en province dans des villes qu’ils ne connaissent pas, où les liens de solidarité tissés ici seront brisés, leurs recours encore retardés, leurs suivis médicaux et sociaux entravés.

📢Les jeunes de Belleville exigent d’être reçus en délégation au plus vite par la mairie de Paris et la préfecture de Paris.

📢Tant que cette délégation ne sera pas reçue, nous occuperons la maison des métallos.

Faites circuler cet appel, exprimez votre soutien et votre solidarité par tous les moyens possibles.

Faites connaître leurs revendications de toutes et tous, sur tous les lieux de travail, dans tous les lieux d’étude, dans tous les quartiers :

👉Des hébergements dignes où ils peuvent rester jusqu’à leur recours, qu’ils puissent être ensemble et en lien avec les réseaux de solidarité, syndicats et associations

👉 Une couverture médicale digne

👉L’accès aux cantines solidaires de la Ville de Paris pour se nourrir

👉 L’accès à l’école

👉Des transports gratuits comme tous les mineurs d’Ile-de-France

👉La présomption de minorité

Personne n’est illégal ! Des places il y en a, pour loger tous les mineurs ! Nos quartiers s’appellent Solidarité ! Nos quartiers s’appellent Résistance !

🔗Pour suivre les informations du collectif et l’occupation de la maison des Métallos : https://www.instagram.com/belleville.mobilisation/

🔗Cagnotte du collectif des mineurs isolés du parc de Belleville : https://www.helloasso.com/associations/liberte-egalite-papiers/formulaires/1

Collectif des jeunes de Belleville avec le soutien de 20eme solidaire avec tou·te·s les migrant·e·s

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *