29 février 2024

Le SNU, une préparation des esprits à la guerre impérialiste

Le gouvernement prévoit la généralisation du Service national universel (SNU) , en le systématisant à tous les jeunes des classes de Seconde ou de Première CAP et en prenant sur le temps scolaire. Macron avait prévu d’annoncer début janvier le caractère obligatoire du SNU ; puis ce fut février, puis mars, maintenant nous avons une “Loi de programmation militaire (LPM)”. Depuis l’été 2022, le SNU est passé sous le contrôle conjoint du ministère de l’éducation nationale et de celui des armées.

Un large Front intersyndical d’enseignants, de lycéens et de parents d’élèves s’est constitué contre le développement et la généralisation du SNU dans les lycées. Le document de 4 pages que nous publions est l’expression de ce front d’opposition, qui rejoint celui du Collectif “NON AU SNU”.

Nous avions dit et écrit sur ce blog et en lien avec le Collectif (dont l’UPml est membre depuis le début) que nous pensions qu’il devenait évident que la pratique des « stages » SNU et les prises de position des portes-paroles du gouvernement Macron montraient que l’État français s’engageait de plus en plus dans une militarisation de la jeunesse en ayant pour objectif la préparation de guerres impérialistes.

Celles-ci étant la suite logique des guerres économiques, des tensions politiques que nous voyons se développer de jour en jour. Ils préparent la guerre, à nous de construire de larges Fronts unis contre de nouvelles barbaries et de préparer la révolution socialiste seule possibilité d’abolir l’ordre capitaliste-impérialiste.

4 pages SNU rentree 2023

2 réflexions sur « Le SNU, une préparation des esprits à la guerre impérialiste »

  1. Bonjour, l’Union Prolétarienne a été partie prenante de la fondation du Collectif il y a plusieurs années. Là où nous sommes présents nous nous militons dans les collectifs.
    Comme tu es une lectrice de notre site tu as pu suivre la préparation et la création du Front Uni mondial anti-impérialiste, anti-fasciste, etc. Pour nous actuellement nous pensons que le collectif anti-SNU y aurait toute sa place. Nous mettrons bientôt sur notre site l’Appel du Front (en français); son site en anglais vient d’être créé: http://www.united-front.info

  2. Salut, je fais partie du collectif non au SNU du Pays Nantais. Après un coup d’éclat contre la caravane de propagande pour le snu à la fin du mouvement contre la reforme des retraites, difficile de repartir, faute de militant.es….
    Pourtant la reprise des cours aurait dû mobiliser, me semble-t-il…
    Si, de votre côté, vous avez créé un collectif, j’y pariciperais volontiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *