23 février 2024

Palestine : les derniers vers du poète

Refaat Alareer (en arabe : رفعت العرعير) est né le 23 septembre 1979 à Gaza où il est
mort le 6 décembre 2023. C’est un écrivain, poète, professeur et activiste palestinien
de la bande de Gaza. Il enseigne la littérature et cofonde l’organisation We Are Not
Numbers, qui met en relation des auteurs expérimentés avec de jeunes écrivains de
Gaza.

La résistance armée à Jénine  se développe   

Depuis mars 2022, les forces israéliennes mènent régulièrement des raids sur le camp de réfugiés de Jénine, et les résistants du camp ne relâchent pas la défense de leur foyer. L’intensité de ces affrontements armés s’est accrue de jour en jour à mesure que les combattants ciblent les forces militaires israéliennes envahissantes. Cela n’a pas changé depuis les événements du 7 octobre.

Une victoire antiimpérialiste dans la solidarité avec la lutte pour la Palestine !

La guerre d’Israël raciste, coloniale et impérialiste en Palestine est soutenue sans conditions par les Etats impérialistes en Europe, dont la France. Le gouvernement, jusqu’ici plus ou moins flou, a laissé tomber son masque et justifie la guerre d’anéantissement contre le peuple palestinien par « Israël a le droit de se défendre. » Les manifestations de solidarité avec la Palestine sont le plus souvent interdites, des manifestants sont verbalisés de 135€ ou même arrêtés!

Bonsoir de Gaza sous les bombes

Bonsoir de Gaza sous les bombes
Il est 20 h ce dimanche 29 octobre 2023
D’abord merci beaucoup à tous les amis et les solidaires de bonne volonté pour vos messages de soutien après tant d’inquiétudes ces deux derniers jours Deux jours sans internet et sans communication avec l’intérieur et l’extérieur Pendant ces deux jours, tout le monde avait peur , car même les ambulanciers personne ne pouvait les appeler en cas d’un massacre ou un crime.

« Je résisterai »

Poésie palestinienne de Samih Al-Qâsim, décédé en 2014
« Je résisterai »
Je perdrai peut-être, si tu le désires, ma subsistance.
Je vendrai peut-être mes habits et mon matelas.
Je travaillerai peut-être à la carrière comme portefaix, balayeur des rues.
Je chercherai peut-être dans le crottin des grains.
Je resterai peut-être nu et affamé.

Palestine, une guerre de religion ?

Tout n’a pas commencé hier. C’est une longue histoire la résistance palestinienne. Dès 1936 elle se heurte au « protectorat » anglais et aux commandos sionistes qui revendiquent des droits sur les terres de Palestine… Puis viendront les agressions de 1947-48, la victoire des sionistes et l’exode forcé des palestiniens. L’événement reste présent dans la mémoire collective palestinienne en tant que Nakba (en arabe : النكبة, An-Nakbah : « désastre » ou « catastrophe ». Entre 700 000 et 750 000 palestiniens sont expulsés. Depuis lors, plus de 75 ans, la résistance palestinienne contre l’expansion sioniste et la création de l’Etat raciste n’a pas cessé.
Les scènes d’horreur que l’on a vu ici ou là ne doivent pas nous faire perdre de vue le fond du conflit. La réalité est que nous faisons face à une guerre de colonisation de terre et à un peuplement se réclamant du sionisme.