26 février 2024

MOBILISATION NATIONALE SAMEDI 3 FÉVRIER 2024 CONTRE LA LOI DARMANIN

Ce jeudi 25 janvier, au moment où se tenait un rassemblement à proximité, a eu lieu le rendu du Conseil constitutionnel sur la loi Darmanin. Même s’il a retiré un certain nombre de dispositions, ce qui en reste demeure l’une des pires lois de la Ve République, une loi anti-immigré et anti-ouvrière qui facilitera grandement les conditions d’expulsions, qui ne respecte pas les droits fondamentaux, qui rendra plus précaire l’accueil des réfugiés et plus difficiles les conditions de vie, pas seulement des Sans-papiers, mais de l’ensemble des personnes d’origine étrangère. Pour cela, nous appelons à une nouvelle journée nationale de manifestations le samedi 3 février 2024 prochain.

GRAND PARIS EXPRESS : DES SYNDICALISTES CGT DENONCENT LES « TRIBUNAUX DE CHANTIERS »

Dans une expression diffusée sur les chantiers d’Ile de France en direction des ouvriers d’Eiffage et TSO et à tous les ouvriers « exploités sur les chantiers du Grand Paris Express », des syndicalistes CGT dénoncent un « régime de bagne », une « chasse aux syndicalistes », les « tribunaux de chantiers ».
Alors que les prises de paroles officielles et rassurantes se multiplient pour éteindre (en vain) les doutes légitimes de la population, notamment en Ile de France, face aux perspectives d’un été 2024 chaotique et incertain, on apprend que les convocations pour « entretien préalable à licenciement » se multiplient sur les chantiers, notamment dans les entreprises des travaux de la voie ferrée.

Sur la vague de coups d’État militaire en Afrique

Une conférence de l’ICOR-Afrique s’est déroulée en Allemagne, les 1er et 2 septembre 2023. Lors de cette assise la coordination continentale a discuté avec vivacité, non seulement, sur la main mise sur les ressources naturelles en Afrique par les trusts liés aux différents pôles impérialistes, mais aussi, sur la vague des coups d’État et les risques de guerre dans la zone sahélienne, notamment Burkina Faso, au Mali, en Guinée Conakry, au Niger et récemment au Gabon.

Résolution des syndicats et de l’assemblée des travailleurs

La réforme réactionnaire du système d’assurance sociale dans votre pays qui aggrave et élargit les inégalités
sociales en augmentant les limites d’âge pour la retraite en France et vise à sauver à tout prix la rentabilité
des entreprises, dans les conditions de la crise du capitalisme mondial, a été le déclencheur de votre lutte
emblématique de plusieurs mois, un héritage pour tous les travailleurs du monde.