12 juin 2024

Appel du Mouvement des étudiants palestiniens de la bande de Gaza

Alors qu’Israël poursuit sa guerre génocidaire jusqu’au dernier refuge de Rafah, les étudiants palestiniens lancent un vibrant appel à celles et ceux qui manifestent sur les campus partout dans le monde. Ils saluent chaleureusement les manifestants comme partie prenante du mouvement de libération de la Palestine et les appellent à intensifier cette intifada mondiale des étudiants pour stopper la complicité des gouvernements occidentaux dans le massacre en cours.
Au mouvement mondial des étudiants cherchant à mettre un terme à la guerre génocidaire.
Il est temps de passer à une intensification du caractère révolutionnaire de l’intifada mondiale des étudiants en faveur de la Palestine
Nous rédigeons cet appel à partir de notre mouvement estudiantin dans la bande de Gaza, depuis le cœur de la Palestine occupée, sous l’extrême brutalité des bombardements sionistes, des explosions et des déflagrations du monstrueux cauchemar de mort…

Journée de la Nakba du 15 mai

L’organisation révolutionnaire mondiale l’ICOR prépare la journée de la Nakba du 15 mai et exige :
Pour un arrêt immédiat de la guerre d’Israël à Gaza et un approvisionnement immédiat et complet des masses en médicaments, en nourriture, en eau, en carburant, etc.
Libération des prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes, échange des otages et des prisonniers.
Mesures d’aide coordonnées au niveau international pour reconstruire les infrastructures – avec des logements, des routes, des hôpitaux, des écoles, etc. selon le principe du pollueur-payeur de la destruction !
Retrait immédiat de toutes les troupes et services secrets israéliens de Gaza, de tous les colons de Cisjordanie ! Autodétermination totale du peuple palestinien ! Création des conditions pour un État palestinien souverain, des forces armées et le contrôle total des frontières de l’État ; la souveraineté dans la gestion des ressources, l’accès aux marchés arabes, à l’économie et au marché du travail israéliens.
Promotion de l’auto-organisation des masses à Gaza et l’égalité des droits pour les femmes !
Lutte pour la punition d’Israël devant la Cour internationale des droits humains

Résolution de l’ICOR sur Gaza et le génocide

En cessant leurs paiements à l’UNRWA, les États-Unis, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, le Japon, la France, l’Autriche, le Canada, l’Australie, la Finlande et l’Italie aggravent l’évolution de l’agression sioniste d’Israël vers un génocide. Plus de deux millions de personnes dans la bande de Gaza dépendent de l’aide de l’UNRWA pour ne pas mourir de faim. La destruction de l’Office de secours pour les réfugiés aurait également des conséquences désastreuses pour 5,9 millions de personnes en Cisjordanie, en Jordanie, en Syrie et au Liban.

Offensive du Hamas : une victoire à la Pyrrhus

Tragédie de jeunes assassinés, innocents, inconscients de danser à 6kms d’une prison affamée de 2,3 millions de personnes ! Il est tentant pour les palestiniens, la « rue » arabe, les amis du peuple palestinien de jubiler ostensiblement ou discrètement en voyant que pour une fois la panique change de bord.

D’autant que l’horreur des assassinats terroristes du Hamas ne peut masquer le déferlement révoltant d’hypocrisie de l’appareil politique et médiatique français, la plupart du temps muet sur les assassinats terroristes israéliens souvent perpétrés par les forces officielles de l’état. Il semble que seuls des israéliens aient le droit de critiquer le pouvoir israélien ! Certaines de leurs déclarations si elles étaient signées LFI ou NPA feraient bondir ces médias, François Hollande et la « gauche de gouvernement », celle qui veut gouverner à tout prix ! Au moins étant israéliens ils ne sont pas traités d’antisémites !

Moyen-Orient : nouveau foyer de guerre !

Lors de la guerre de 1967, les sionistes ont conquis la Cisjordanie, la bande de Gaza et le plateau du Golan et y ont établi un régime d’occupation cruel avec des accaparements constants de terres pour construire leurs colonies. La population palestinienne a été enfermée derrière de grands murs et clôtures dans des réserves (véritables bantoustans) et privée de ses droits. La bande de Gaza, mesurant seulement 10 kilomètres sur 30, est devenue la « plus grande prison à ciel ouvert du monde » pour 2,5 millions de personnes – un ghetto dans lequel les gens doivent vivre une existence misérable.