12 juillet 2024

Etats-Unis : le syndicat UAW engrange une victoire historique chez Volkswagen

Vendredi 25 avril 2024, près des trois quarts des salariés de l’usine Volkswagen de Chattanooga (Tennessee) ont choisi de s’affilier au syndicat combatif UAW. (George Walker IV/AP/SIPA)

La troisième tentative aura été la bonne. Après deux essais infructueux en 2014 et 2019, 73 % des 5.500 salariés de l’usine Volkswagen de Chattanooga (Tennessee) ont choisi de s’affilier à un syndicat, selon les chiffres diffusés par le constructeur, vendredi à l’issue du vote. « Les travailleurs de Volkswagen sont entrés dans l’histoire ! » a réagi l’UAW sur le réseau X.

L’événement est, de fait, historique : les constructeurs automobiles étrangers, quand ils se sont implantés aux États-Unis, ont choisi majoritairement des États peu ouverts aux syndicats, dans le sud-est du pays. Et l’UAW n’avait jusqu’ici réussi à entrer dans aucune de ces usines du sud. Avec ce vote, Volkswagen va désormais devoir négocier un contrat social avec les représentants de ses salariés.

Lutte syndicale et lutte de classe révolutionnaire

Ce livre est un manuel sur la théorie et sur la pratique de la lutte de classe dans l’usine et dans la rue. Il montre l’émergence et le développement des syndicats, leur importance et leur rôle dans les luttes de la classe ouvrière. Cependant, il est également souligné que pour se libérer de l’exploitation et de l’oppression, la classe ouvrière doit rompre avec le cadre étroit du syndicalisme trade-unioniste et passer à des luttes économiques et politiques autonome.