29 mai 2024

Soudan: contre la guerre et les milices réactionnaires

A bas la guerre civile ! A bas les milices réactionnaires ! Victoire pour les travailleurs et les masses soudanaises !    A bas la guerre civile ! A bas les milices réactionnaires ! Victoire pour les travailleurs et les masses soudanaises !

ICOR l’Afrique et coordinateur pour l’Afrique,
le 18 avril 2023
Résolution ICOR Afrika sur le Soudan
  Depuis le 15 avril, le Soudan connaît une escalade de la violence dans la capitale Khartoum, où les forces armées soudanaises dirigées par le général Alburhan et les forces paramilitaires Rapid Support Forces dirigées par le général Hamidati se sont livrées à un échange de tirs violent après plusieurs jours de tensions entre les deux forces armées.

Ce conflit armé a fait plus de 200 morts parmi les civils, plus de 1000 de blessés et des milliers de déplacés.

Cette escalade du conflit armé intervient cinq ans après le soulèvement du peuple soudanais, qui avait réussi à renverser le dictateur réactionnaire, le président Omar Al Bashir. Malheureusement, le soulèvement n’a pas réussi à construire le nouveau Soudan que le peuple soudanais mérite, car les généraux de l’armée ont pris le pouvoir et ont capturé le processus révolutionnaire du peuple.

L’ICOR, la Coordination Internationale des Organisations Révolutionnaires, qui est un front international de partis et d’organisations révolutionnaires de gauche, suit les événements actuels avec une grande inquiétude et déclare par la présente :

  1. condamne l’escalade de la violence et du conflit armé entre les différents groupes armés et la considère comme une guerre insensée et réactionnaire entre des groupes armés réactionnaires qui ne servent pas les intérêts du peuple soudanais, et exige l’arrêt immédiat des opérations armées et des tueries.

  2. réaffirme sa pleine solidarité et son soutien au peuple soudanais et à ses forces révolutionnaires civiles, sous la direction du Parti communiste soudanais et de la coalition des organisations civiles, qui mènent une lutte révolutionnaire continue contre le régime réactionnaire et l’armée, et exprime sa confiance dans le fait que la victoire reviendra aux travailleurs et au peuple opprimé.

  3. estime que ce conflit armé est le résultat de l’intervention impérialiste au Soudan et condamne l’impérialisme et l’intervention impérialiste qui divise le Soudan et entrave son progrès.

  4. appelle les forces révolutionnaires au Soudan, en Afrique et dans le monde entier à s’unir dans la lutte contre l’impérialisme et à former le front contre l’impérialisme et le fascisme.

ICOR l’Afrique et coordinateur pour l’Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *