15 juin 2024

Manifestation européenne à Bruxelles pour la Palestine: Une délégation de l’ICOR était sur place

40.000 réclament à Bruxelles : “Free, free, Palestine !”

Composées de camarades de France et d’Allemagne, une délégation de l’ICOR a participé dimanche 19 mai à une manifestation internationale combative et sonore d’environ 40.000 participants. Elle a eu lieu dans le cadre de la commémoration de la Nakba de 1949 (expulsion) et en solidarité avec la lutte de libération de la Palestine.

De très nombreux jeunes de Belgique, du Luxembourg, de France, des Pays-Bas, d’Allemagne et d’Irlande et de nombreux autres de différentes nationalités, ont marqué la manifestation. De nombreux drapeaux palestiniens et pancartes de protestation dénonçaient le génocide commis par Israël. “Free free Palestine”, “One Solution – Revolution”, “One two Three Four – Occupation NO MORE ; five, six, seven, eight – État d’apartheid israélien ; nine and ten – Revolution” – étaient des mots d’ordre souvent criés.

Avec des “hotspots “ (interventions au microphone, diffusion de tracts, vente de brochures) à des endroits différents, on a présenté ICOR et ses activités :“Soutien et renforcement des mouvements démocratiques et mouvements laïques dans la lutte de libération du peuple palestinien. » Le micro ouvert était disponible pour des interventions, slogans et chansons. L’ICOR a été représentée à des milliers de personnes, des contacts ont été échangés.

La politique d’ICOR a lancé un défi : nous avons besoin d’un lutte anti-impérialiste transnationale. Israël est soutenu par plusieurs grandes puissances, dont les États-Unis, des pays membres de l’UE et de l’UE elle-même. Tous les peuples du Moyen-Orient doivent s’unir et, en fin de compte, nous devons en finir avec ce système impérialiste meurtrier – pour le socialisme révolutionnaire.

Le soutien par l’UE d’Israël n’était pas seulement dénoncé par nous. (voir le dernier bulletin  de l’UPML ” Prolétaire debout “). Plusieurs pancartes exigeaient ” Stop EU- Israël “.

La position d’ICOR, le soutien de principe à la lutte de libération Palestine tout en critiquant les forces islamistes qui s’y trouvent, a suscité un intérêt. En revanche, la décision prise par les organisateurs de la manifestation d’interdire tous les drapeaux autres que les drapeaux palestiniens était absurde ! La lutte pour la libération de la Palestine, qui s’étend au monde entier, soulève des questions et appelle une orientation, une direction claire et plus d’organisation ! C’est ce qu’ont souligné plusieurs participants qui ont hoché la tête. Comment pourrions-nous y parvenir sans une confrontation des points de vue et un débat stratégique ?

Nos drapeaux « ICOR » n’ont dérangé personne, à l’exception d’un des organisateurs du rassemblement de clôture. La délégation d’ICOR portait en tout cas fièrement ses drapeaux, mais n’a pas eu le droit de prendre la parole malgré sa demande. Nous avons été d’autant plus heureux d’entendre des mots de remerciement au micro ouvert ” Vous êtes de vrais militants ; vous avez tellement raison. “ Notre tract demandait de renforcer ICOR, en tant qu’organisation ou en tant qu’individu et Ami.e de l’ICOR.

Organisons nous ! En avant avec ICOR !

Pour en savoir plus sur les débats au sein de l’ICOR sur la”Lutte de libération de la Palestine”, lisez notre revue : https://upml.org/2023/03/icor-la-lutte-de-liberation-palestinienne/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *