27 février 2024

9 février 1934 : résistance antifasciste dans l’Est parisien

Si l’évolution du monde semble ressembler à ce qu’il était à la veille de la 2ème guerre mondiale : montée du fascisme, développement des guerres, cela n’est pas dû au hasard. « Le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde » écrivait Berthold Brecht et nous savons qu’elle est engendrée par le capitalisme. Tant que celui-ci domine la bête resurgira et il faut se préparer à l’affronter dans les idées, les politiques,… et s’en donner les moyens en termes d’organisation. C’est pourquoi l’Union Prolétarienne est membre de l’ICOR et maintenant du Front Uni international contre l’impérialisme, le fascisme et la guerre. Rappeler la résistance anti-fa du 9 février, c’est rappeler qu’il existait à l’époque un centre d’organisation de celle-ci : le Parti Communiste. C’est d’un Parti, un Parti communiste révolutionnaire, ce que n’est plus le PCF. Alors camarades regroupons nos forces, ne restons pas isolés, dispersés !

Appel à une journée de mobilisation contre les guerres du capital

Dans une phase historique où les contradictions du capitalisme mondial s’exacerbent, de l’Ukraine à la Palestine, du Soudan au Congo, les États impérialistes ont de plus en plus souvent recours à la guerre et aux massacres de populations. De cette manière, ils veulent « résoudre » par la force les conflits d’intérêts entre leurs monopoles capitalistes ou renouveler leur domination coloniale et néocoloniale sur les peuples opprimés.
Les travailleurs, les prolétaires, appelés à se massacrer les uns les autres pour décider qui les exploitera, doivent déclarer la guerre aux guerres du capital et s’organiser pour renverser la domination capitaliste sur le monde.

Résolution pour le centenaire de la mort de Lénine

Le 21 janvier 2024 est le centième anniversaire de la mort de Vladimir Ilitch Lénine ‒ le génial dirigeant et théoricien de la Révolution d’Octobre et de la construction du premier pays socialiste au monde.
100 ans de Lénine – c’est pour nous, les organisations de l’ICOR, un appel et un engagement personnel pour une force d’action optimiste :
* Nous, les organisations de l’ICOR, sommes déterminés à étudier et à diffuser les enseignements de Lénine. En tant que leader de la lutte pour le socialisme et contre l’impérialisme, il nous a laissé un important héritage théorique. Grâce à sa méthode dialectique, nous sommes en mesure d’appliquer ses enseignements de manière créative aux temps actuels.
* Nous, les organisations de l’ICOR, nous fixons comme objectif de réaliser l’application des leçons de Lénine au monde impérialiste d’aujourd’hui, la tâche prioritaire étant la construction de partis marxistes-léninistes forts en tant que direction révolutionnaire…

Agriculteurs et Gilets Jaunes — qui sont nos amis, qui sont nos ennemis ?

Selon le ministère de l’agriculture 25% des agriculteurs ont des revenus supérieurs à 100 000 € annuels, de l’ordre de 9000 € par mois qui est le seuil à partir duquel on fait partie des 1% les plus fortunés en France[1].  À l’autre extrême, 25% gagnent moins de 30 000 €, soit 2500 € mensuels, le seuil maximum définissant les classes populaires (18% sont même en dessous du seuil de pauvreté 1150 € par mois). Ce quart des agriculteurs constituent, avec les ouvriers et les employés,  les classes populaires qui en France regroupent 70% des actifs. Entre 2500 et 9000 € par mois, c’est le cas de 50% des agriculteurs, on fait partie des classes moyennes.  

Front Uni webinaire le 4 février à 14 h.

Les déclarations d’entrée annoncées jusqu’à présent promettent une discussion passionnante et intéressante.
Nous avons déjà reçu des contributions confirmées d’une représentante bien connue de la résistance palestinienne, de l’Iran, du Soudan et du Congo, ainsi que de la Coordination internationale des travailleurs de l’automobile.
En outre, les délégations d’ICOR qui ont participé à Dubaï et au contre-sommet en Colombie à l’occasion de la journée de lutte pour l’environnement feront un rapport lors du webinaire et des contributions de la coordination des femmes mondiales, du Pérou et de la Russie ont été annoncées.

TotalEnergies encaisse des dividendes russes « tachés de sang »

Bientôt les élections européennes, déjà la vie politique se polarise sur l’Union Européenne.  A travers cet article nous voulons montrer à nouveau qui sont les vrais dirigeants européens : les grands groupes monopolistes internationaux, dont TOTAL. Ils donnent l’orientation politico-économique, les États doivent s’y conformer ou la négocient à travers la « Commission européenne ». Voir sur ce site nos deux brochures sur l’Europe qui montrent son fonctionnement réel. Nous donnons à lire ici, avec esprit critique, un document de l’Observatoire des multinationales