24 avril 2024

Webinaire du Front Uni

Nous attendons entre autres des contributions des Etats-Unis sur les luttes des travailleurs de l’automobile, de Russie sur la situation post-électorale, de Chypre et d’Allemagne sur la participation aux élections européennes, de Grèce sur la lutte des travailleurs de Larco, d’Allemagne sur la solidarité internationale et l’aide, etc. avec la campagne de dons pour Gaza, d’Italie sur l’évaluation de notre journée d’action internationale contre les guerres du capital le 24.2. et d’Allemagne sur l’évaluation du voyage de la délégation au Sahara occidental, sur les actions à l’occasion du centenaire de la mort de Lénine, entre autres d’Inde, ainsi que d’autres contributions du Népal, du Pérou, de Tunisie, d’Allemagne dans le cadre de l’ordre du jour

9 février 1934 : résistance antifasciste dans l’Est parisien

Si l’évolution du monde semble ressembler à ce qu’il était à la veille de la 2ème guerre mondiale : montée du fascisme, développement des guerres, cela n’est pas dû au hasard. « Le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde » écrivait Berthold Brecht et nous savons qu’elle est engendrée par le capitalisme. Tant que celui-ci domine la bête resurgira et il faut se préparer à l’affronter dans les idées, les politiques,… et s’en donner les moyens en termes d’organisation. C’est pourquoi l’Union Prolétarienne est membre de l’ICOR et maintenant du Front Uni international contre l’impérialisme, le fascisme et la guerre. Rappeler la résistance anti-fa du 9 février, c’est rappeler qu’il existait à l’époque un centre d’organisation de celle-ci : le Parti Communiste. C’est d’un Parti, un Parti communiste révolutionnaire, ce que n’est plus le PCF. Alors camarades regroupons nos forces, ne restons pas isolés, dispersés !

Appel à une journée de mobilisation contre les guerres du capital

Dans une phase historique où les contradictions du capitalisme mondial s’exacerbent, de l’Ukraine à la Palestine, du Soudan au Congo, les États impérialistes ont de plus en plus souvent recours à la guerre et aux massacres de populations. De cette manière, ils veulent « résoudre » par la force les conflits d’intérêts entre leurs monopoles capitalistes ou renouveler leur domination coloniale et néocoloniale sur les peuples opprimés.
Les travailleurs, les prolétaires, appelés à se massacrer les uns les autres pour décider qui les exploitera, doivent déclarer la guerre aux guerres du capital et s’organiser pour renverser la domination capitaliste sur le monde.

« Aucune lutte ne doit rester seule ! »

Réunion-débat :
« Aucune lutte ne doit rester seule ! » dimanche 12 nov 2023 à 15 h à l’association ACTIT 54 rue D’Hauteville 75010 Paris Métro : Bonne Nouvelle ou Poissonnière
Le Front uni international antiimpérialiste contre le fascisme, la guerre et la destruction de l’environnement présente ses objectifs et ses activités.

Appel du Front uni international anti-impérialiste

1 Construisons le front uni international anti-impérialiste et antifasciste contre le pillage impérialiste, l’exploitation accrue des êtres humains et de la nature, le terrorisme d’État, la fascisation, le fascisme, l’intervention militaire étrangère et les guerres d’agression ! Pour la libération nationale et sociale, la démocratie, la liberté et une société digne de l’homme, sans exploitation ni oppression !

Mineurs et Front Uni, appel commun à la mobilisation

Les mineurs du monde entier sont une force puissante. Nombre d’entre eux sont à la tête des principales luttes ouvrières. Des milliards d’opprimés – femmes, écologistes, migrants, indigènes – veulent un avenir digne d’être vécu pour eux et leurs enfants. Ils sont de plus en plus nombreux à le reconnaître : pour cela, il faut s’unir au-delà des frontières et lutter de manière organisée.