23 février 2024

Le syndicat de l’environnement : Sauvons ensemble la terre de l’effondrement!

le syndicat de l’environnement

Sauvons ensemble la terre de l’effondrement!

Programme fondamental du syndicat de l’environnement

Préambule

Un avenir digne d’être vécu dans un environnement intact, c‘est ce que désire la majorité des hommes sur la Terre, pour eux-mêmes et pour les générations suivantes.

Grâce au progrès technique, à la science moderne, au haut niveau d’instruction et à une énorme richesse sociétale, les meilleures conditions sont aujourd’hui réunies pour un monde sans destruction de l’environnement, ni faim ni guerres. Cependant les méthodes et les façons de produire, de consommer et de vivre sont caractérisées par le principe du profit capitaliste. Cela mène à un pillage sans scrupules de la nature et à une destruction de l’environ tout azimut d’une ampleur globale. De ce fait, l’humanité se dirige vers une catastrophe écologique, menaçant immédiatement l’existence de la vie dans sa forme actuelle sur le globe. L’équilibre écologique établi durant plusieurs millions d’années est en train de basculer.

Ce développement destructif n’a pas été stoppé jusqu’à présent, bien que des millions de personnes dans le monde entier s’engagent pour la protection de la nature. Le mouvement actuel pour l’environnement a contribué essentiellement à la croissance de la conscience écologique. Mais pour éviter une catastrophe globale de l’environnement, on a besoin d’une nouvelle qualité du mouvement écologique et d’une force supérieure au niveau mondial contre les principaux responsables dans les centrales des groupes industriels, des banques et des gouvernements. Le syndicat de l’écologie veut y contribuer de façon résolue. Nous recherchons l’alliance étroite entre le mouvement ouvrier et le mouvement pour l’environnement, et nous nous associons dans une organisation écologique locale, nationale et internationale, sur la base des principes syndicaux. L’idée syndicale répond à la lutte commune pour nos intérêts vitaux et futurs, pour un esprit combatif, pour la solidarité et la plus large union au-dessus des partis. Nous optons pour une alternative sociétale dans laquelle se réalisera l’unité de l’homme et de la nature.

Pour le maintien des bases naturelles de la vie. Nous ne voulons pas nous plier à la destruction de nos bases naturelles de la vie. Nos objectifs et besoins prioritaires sont : une eau propre, un air pur et des sols intacts, des produits alimentaires sains, des postes de travail ménageant la santé et l’environnement, un climat mondial humainement satisfaisant, la protection et la régénération de la diversité des espèces, ainsi que de la couche d’ozone et des écosystèmes de la terre, la gestion durable des ressources naturelles, des méthodes d’agriculture respectant l’environnement, l’élevage respectant les besoins des animaux, l’entretien des paysages et la protection de la nature.

Le mouvement ouvrier et le mouvement écologique ont besoin d’un syndicat de l’environnement. Nous cherchons la coopération constructive avec les initiatives et associations écologiques déjà existantes, ainsi qu’avec les syndicats de l’industrie et du secteur tertiaire, qui s’engagent en premier lieu pour les intérêts sociaux et économiques des salariés.

Ce sont surtout les personnels des grandes entreprises industrielles, minières et de transport qui sont interconnectés au niveau mondial du fait de leur travail, et qui possèdent une multitude d’expériences. Ils peuvent fournir une forte contribution dans la lutte contre une catastrophe écologique mondiale s’ils prennent conscience de pouvoir être partie prenante dans le mouvement écologique. La coopération du syndicat de l’environnement avec les syndicats traditionnels résulte de la prise de conscience qu’aujourd’hui, la solution des problèmes sociaux n’est plus possible autrement qu’en accord avec la solution des problèmes écologiques. La lutte pour les emplois, pour une production et des conditions de travail ne nuisant pas à la santé ainsi que pour la sauvegarde de l’environnement naturel doit avoir une place ferme dans chaque syndicat. Nous soutenons les luttes pour des revendications sociales, pour des technologies et des modes de production ménageant la santé et compatibles avec l’environnement. Nous nous engageons pour le droit universel de grève et le droit de la liberté d’action politique sur une base antifasciste.

Pour une vie en harmonie avec la nature. Nous saluons, soutenons et encourageons un changement d’attitude délibéré dans l’intérêt d’une protection durable de la nature.

Cependant, la soumission de l’ensemble de la société au principe du profit capitaliste et destructeur de l’environnement divise l’homme et la nature. Cela ne peut être résolu que par la société et non pas uniquement par un changement individuel d’attitude.

Nous voulons une société juste et digne aux hommes, sans exploitation de l’homme et de la nature. Une économie circulaire ménageant les ressources au niveau mondial, une production durable sur la base d’énergies renouvelables ainsi qu’une consommation responsable sont des caractéristiques cruciales d’une société libérée de l’exploitation, de l’oppression et de la destruction environnementale.

Nous ne nous laissons pas berner.

De gigantesques groupes industriels et banques se présentent volontiers comme les grands protecteurs de la nature, ils exercent le „Greenwashing“ (écoblanchiment) avec des termes comme „clean diesel“, ou bien ils répandent l’illusion que nous pourrions nous “adapter au changement climatique“. En réalité, ils s’opposent, souvent aussi en accord avec les gouvernements, aux mesures nécessaires pour la sauvegarde de la nature et de l’humanité, ne reculant devant rien pour y parvenir. Au moyen de concessions minimes, le changement de cap s’en trouve ainsi détourné. Les conférences des Nations unies sur le changement climatique ont toutes échouées. Depuis le Protocole De Kyoto sur le climat en 1997, les émissions de CO2 ont augmenté de 61 % jusqu’en 2013.

Nous rejetons le „Greenwashing“, tout comme le droit de polluer notre Terre avec le commerce d’émissions.

La protection de l’environnement est sans frontière – penser universellement, agir organisé sur la scène locale, nationale et mondiale.

La protection de la nature est une tâche mondiale. Les hommes sont concernés par la destruction de l’environnement de différentes façons. Nous favorisons l’unité des hommes indépendamment de leurs origines. Nous nous référons aux expériences des différents mouvements sociaux en apprenant des uns et des autres, et nous aspirons à l’action commune. Nous voyons un grand potentiel pour la protection active de l’environnement dans la collaboration des mouvements des travailleurs, des femmes, de la jeunesse et du mouvement pour la paix.

Le mouvement international des femmes enrichit le mouvement écologique en critiquant l’anéantissement des bases de la vie dû à la destruction progressive de l’environnement. Jeunes et vieux ensemble ! L’avenir de l’homme est entre les mains de la jeunesse, la gagner pour le syndicat de l’environnement nous tient particulièrement à cœur.

Nous organisons la résistance ainsi que l’entraide mutuelle et la solidarité avec les victimes de la dévastation écologique, qui est dès à présent devenue une source majeure des flux de réfugiés.

Le syndicat de l’environnement développe systématiquement des relations internationales afin de coordonner le mouvement écologique à l’échelle mondiale. Dans cette optique, l’établissement de partenariats sur tous les continents est favorisé. Toute résistance individuelle participe au mouvement général.

Nous nous engageons pour que les criminels à l’égard de l’environnement rendent des comptes et soient condamnés.

On a besoin de voir clair pour changer le monde. Dans toutes les questions de l’environnement et de la société, nous favorisons et réclamons une culture générale, une recherche et un enseignement critiques dans l’esprit des objectifs du syndicat de l’environnement, et nous nous opposons à la manipulation de l’opinion publique par les mass médias.

Nous soutenons et organisons des activités culturelles et des loisirs afin de stimuler la conscience écologique, la cohésion, la confiance dans notre force collective et l’optimisme pour un avenir digne d’être vécu.

Nous nous appuyons sur les connaissances avancées de la science et travaillons en groupes thématiques d’experts/de travail et publions une littérature spécialisée.

unis et organisés, nous sommes forts. Nous sommes un syndicat démocratique, combatif, au-dessus des partis, idéologiquement ouvert et financièrement indépendant.

Nous organisons une coopération ferme sur la base de la plus large démocratie et de l’estime réciproque.

Tous ceux à qui l’unité de l’homme et de la nature tient à cœur, ont la possibilité de s’investir selon leurs capacités et leurs souhaits. Nous favorisons et pratiquons une culture solidaire et créative.

Nous soutenons et organisons des manifestations, des grèves et la résistance sous de multiples formes pour imposer les changements indispensables.

Aucun(e) militant(e) ne doit être laissé(e) seul(e). Nous nous solidarisons avec les gens qui démasquent les crimes sur l’environnement.

Nous prenons fait et cause pour le regroupement égal en droits de gens ayant des conceptions politiques et idéologiques différentes, sur la base de la lutte commune pour nos objectifs. Les fascistes, les racistes et les fanatiques religieux n’ont pas de place dans le syndicat de l’environnement. Nous finançons notre travail par les cotisations et des dons.

Le syndicat de l’environnement se bat pour les revendications principales suivantes:

Pour des conditions de production, de travail et de vie ménageant la santé et respectant l’environnement! Nous avons besoin d’emplois, de droits sociaux et de protection de la santé et de l’environnement.

Pour des mesures d’urgence draconiennes pour la protection du climat!

L‘émission de CO2 et d’autres gaz à effet de serre doit être radicalement réduite.

Pour une reconversion complète et rapide en énergies renouvelables de l’approvisionnement énergétique! Pour stopper la fracturation hydraulique et pour son interdiction dans le monde entier!

Pour stopper l’extraction du lignite dans les mines à ciel ouvert!

Pour l’interdiction de la production de substances chimiques endommageant la couche d’ozone!

Pour l’aménagement du réseau ferroviaire urbain et grandes lignes, pour le transfert accru du transport des marchandises sur rail ! Pour un usage gratuit des transports en commun de proximité!

Pour la reconversion la plus rapide possible à un système de transport renonçant à l’utilisation des combustibles fossiles!

Pour une économie circulaire à la place de la production de produits jetables!

Pour l’encouragement de la réduction des détritus et pour l’interdiction de leur incinération!

Pour une installation pilote pour le cryorecyclage dans le but de recycler intégralement les matières plastiques, les déchets électroniques et les pneus !

Contre le pillage des ressources naturelles et contre les méthodes dévastatrices d’extraction! Pas de stockage de déchets toxiques sous terre!

Pour l’arrêt de la déforestation et du défrichage de la forêt équatoriale!

Pour le reboisement de grandes surfaces en conformité avec la faune et la flore!

Pour l’arrêt de l’empoisonnement, de la pollution et de la surpêche des océans!

Pour une protection accrue contre l’empoisonnement de l’eau potable! L’eau propre est un droit de l’homme!

Pour des méthodes d’agriculture respectant l’environnement et le climat, pour une nourriture saine, pour la lutte efficace contre la faim et la misère!

Pour l’arrêt de la spéculation sur les produits alimentaires et agraires!

Pour stopper le «land grabbing» (accaparement des terres)! Pour la protection de la diversité de la nature et des espèces, pour le traitement des animaux en respectant leurs besoins, pour une protection active des animaux! Pour l’interdiction de l‘élevage de masse!

Pour l’interdiction de la manipulation génétique dans la production des produits alimentaires (OGM)!

Pour l’arrêt immédiat et le démantèlement de toutes les installations nucléaires dans le monde entier aux frais des exploitants!

Interdiction et destruction de toutes les armes nucléaires, biologiques et chimiques!

Pour le droit de grève universel et légal, pour le droit de résistance et de désobéissance civile!

Pour l’élimination des dommages à l’environnement aux frais des responsables!

Pour la résistance contre tout accord de libre-échange, affaiblissant ou anéantissant les standards de la protection de l’environnement, du travailleur et du consommateur ainsi que des droits sociaux et démocratiques, au lieu de les consolider!

Pour la lutte pour un approvisionnement de base ménageant la nature et financièrement accessible en eau propre, en nourriture saine, en énergie renouvelable, pour les transports en commun, la santé publique, l’instruction et le logement au détriment des profits.

Pour l’entraide solidaire des victimes de destructions de l’environnement et la reconnaissance de destructions de l’environnement comme motif de droit d’asile!

Aménagement et promotion de la recherche écologique, de la formation écologique et de la médecine écologique indépendantes!

Adopté à 81 voix contre 1 par l’Assemblée des délégués fédéraux

le syndicat de l’environnement

                       www.umweLtgewerkschaft.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *