15 juin 2024

Pour le droit de se réfugier ! Stop à la politique réactionnaire de l’UE

Nous publions cette proposition de la Coordination européenne de l’ICOR bien qu’elle ne soit pas encore adoptée par les partis et organisations membres. Nous partageons pour l’essentiel cette proposition de l’ICOR qui a le mérite de dénoncer la politique réactionnaire de l’Union Européenne et qui nous permet de replacer dans ce cadre la politique actuelle du gouvernement sur l’immigration.(la rédaction du Site)

Proposition par la coordination européenne (ECC) d’une résolution commune de l’ICOR Europe et Afrique.

Stop à la politique réactionnaire sur les réfugiés de l’UE – Droit de se réfugier! Pour la lutte de libération nationale et sociale !

Au cours des dernières semaines et des derniers mois, l’UE impérialiste a massivement durci sa politique des réfugiés. L’UE et la plupart des pays membres de l’UE criminalisent les réfugiés. Des milliers de personnes sont ainsi poussées à la mort, comme récemment les 500 victimes de Pylos/Grèce, dont les garde-côtes grecs et l’Etat sont les principaux responsables. Plus de 100 millions de personnes dans le monde fuient la guerre, la faim, la destruction des bases de la vie humaine avec des sécheresses, des inondations … et la persécution et l’oppression politiques.

       La politique réactionnaire et fasciste de l’UE et de nombreux gouvernements européens comprend :

– des camps (supplémentaires) doivent être installés aux frontières extérieures de l’UE, où sont détenus les réfugiés qui viennent de pays d’origine dits sûrs. Même les femmes et les enfants sont incarcérés.

– La liste des “pays d’origine sûrs” doit être étendue de manière dramatique et les soi-disant sous-régions doivent être autorisées. Même dans les pays où règnent la guerre, la pauvreté extrême et la misère.

– Des expulsions inhumaines sans procédure d’asile et le renforcement de la sécurité des frontières européennes – avec l’option d’une répression violente et d’attaques contre les réfugiés.

Tout cela est dissimulé sous le couvert de la “protection des droits de l’homme” et d’une “politique migratoire européenne humanitaire et de sécurité”. Au final, c’est un cloisonnement réactionnaire qui est mis en place, imposé par l’armée, Frontex et par la violence. Le droit d’asile doit être vidé de sa substance jusqu’à devenir méconnaissable.

            Dans une déclaration sur les réfugiés et les migrants africains, l’ICOR a pris position en janvier 2023 : “L’ICOR suit avec indignation le comportement révoltant des pays européens envers les immigrants et les réfugiés africains, aussi bien lors de l’embarquement à travers la Méditerranée, où ils sont abandonnés à leur sort, que lors de l’arrivée du côté européen, où ils sont entassés pendant des années dans des camps de réfugiés et attendent d’être ramenés dans leur enfer d’origine. L’ICOR revendique à juste titre le droit à la fuite et à la liberté de mouvement. Elle dénonce le fait que les frontières extérieures de l’Europe soient déplacées vers l’Afrique”. 

            La guerre impérialiste sur le territoire ukrainien crée chaque jour de nouveaux mouvements de réfugiés, tout comme les guerres sur le continent africain. L’ICOR s’engage résolument pour dénoncer fondamentalement et éliminer les causes de l’exil de plus de 100 millions de personnes actuellement.

C’est une lutte contre l’impérialisme quelque soit sa couleur. L’ICOR promeut de toutes ses forces la lutte pour la libération nationale et sociale de la classe ouvrière africaine et des larges masses en Afrique. L’ICOR défend une perspective socialiste. Avec le socialisme, il sera possible de concevoir et de réaliser la migration comme un élargissement et une unification de la culture humaine à un niveau toujours plus élevé. La migration et les mouvements d’exile ont toujours fait partie de l’histoire de l’humanité.

                  L’ICOR défend les mots d’ordre suivants : 

– le droit d’asile illimité pour tous les opprimés sur une base antifasciste – pour le droit de se réfugier ! Pour le droit à la vie – pour le droit à un avenir socialiste.

– Retrait immédiat des décisions réactionnaires de l’UE. 

– Pour la lutte commune des réfugiés et des travailleurs contre l’impérialisme, la guerre et le fascisme – renforçons le front uni anti-impérialiste international !

– En avant pour un avenir socialiste !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *