12 juillet 2024

  “Pensez au peuple de Gaza”.

Manifestation à Paris avec la Palestinienne Maryam Abu Daqqa :
                           “Pensez au peuple de Gaza”.
Malgré plusieurs manifestations le même jour contre l’anéantissement de Gaza par l’Israël sioniste, une centaine de personnes ont assisté à l’événement organisé par Maryam Abu Daqqa, militante palestinienne de longue date, en solidarité avec la lutte de libération palestinienne. Maryam a parlé des conditions innommables à Gaza. Eau, nourriture, médicaments, hôpitaux – tout ce qui est nécessaire à la vie manque. La maison de Maryam à Gaza est également en ruines et elle a perdu de nombreux membres de sa famille dans les attaques de ces dernières années.
Maryam est physiquement épuisée, mais surtout très en colère. Elle porte lourdement le poids de la situation, a parfois les larmes aux yeux : “Quand vous buvez, quand vous mangez, quand vous êtes dans votre lit, pensez aux gens de Gaza”.
Elle évoque également la grande solidarité et l’entraide qui règnent à Gaza. Elle fait un constat impressionnant : “Les gouvernements européens ont laissé tomber leurs masques. Nous entrons dans une nouvelle ère. L’Ukraine, la Palestine, ce n’est qu’un début”. Elle appelle à une lutte anti-impérialiste mondiale en solidarité avec la Palestine. Il s’agit de l’alliance la plus large possible contre l’impérialisme. Maryam et le peuple de Palestine comptent sur nous, sur les peuples du monde. Nous discuterons de notre responsabilité pour la paix mondiale lors de la prochaine manifestation sur le front uni à laquelle la délégation de France nous invite.

La question du Hamas revient plusieurs fois dans la discussion. L’organisation ICOR, l’Union prolétarienne marxiste-léniniste, est d’avis que le Hamas ne peut pas donner de perspective à la lutte de libération, mais qu’il lui nuit. Cela polarise et une partie des organisateurs à Paris ressent cela comme une division de la résistance palestinienne. Mais il ne s’agit absolument pas de la tactique bourgeoise qui veut briser la résistance par tous les moyens. La résistance palestinienne contre ses occupants est justifiée et nécessaire, même armée. Mais la lutte de libération doit viser l’impérialisme et ses représentants, au lieu de tuer des gens sans défense !
Nous transmettons à Maryam la solidarité et les salutations d’ICOR, de la délégation de France et de la coordination européenne de la conférence mondiale des femmes et lui offrons le livre de photos de la conférence de Tunis. Elle garde un bon souvenir de l’impressionnante conférence de Tunis avec les délégations de 4 continents et fait de la publicité pour la 4ème conférence mondiale.

Mardi 31 octobre, le ” cas ” Maryam Abu Daqqa sera jugé par le Conseil d’Etat, la plus haute instance judiciaire et administrative de France. Le ministère de l’Intérieur avait fait appel de la décision du juge de suspendre l’expulsion de Maryam !

Résistance à la fascisation ! Maryam doit rester !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *