K. Marx- F. Engels, la nécessité d’un parti de la classe ouvrière autonome

Karl Marx et Engels n’ont pas été que des théoriciens, ils ont été des dirigeants ouvriers, et il est nécessaire de bien mesurer l’articulation théorie pratique, sans dogmatisme, qui leur permet une conception scientifique de la politique, même s’il ne s’agit pas de lectures faciles et de ne pas laisser dire que Lénine n’était pas “marxiste”

Lire la suite

Polémique avec la direction de Voie Prolétarienne, réponse à des points de vue erronés

Nous rendons publique ci-dessous l’appel le 1er janvier 2016 que nous avions adressé au CC de VP dans notre lutte pour l’unité – sans réponse aucune — si en nous excluant !Ce document critique, complète et enrichie la Déclaration publique (notre bilan, en fait) que nous avions faite suite à notre exclusion.

Lire la suite

Prolétaire Debout 17 : sur les libertés politiques (février 2021)

Macron comme ses prédécesseurs…

… est à la manœuvre : il renforce son appareil de répression et l’assure de son impunité. Toutes les lois vont dans ce sens : loi anti casseurs, sécurité intérieure, lutte « contre le terrorisme », maintenant « sécurité globale » ou l’état d’urgence sanitaire. Surveillance des journalistes coincés lors des manifestations et plus en état de faire des investigations, lanceurs d’alerte sur la sellette etc.

Lire la suite

LE 18 MARS EN PROVINCE : Vive la Commune ?

Beaucoup d’entre nous pensions et même avions soutenus que la province s’était au mieux «neutralisée », face à la Commune de Paris en 1871. Mais comme le démontre Jules Guesde en 1877, s’appuyant sur le nombreux faits,  ce ne fût pas le cas, tout au contraire.

Lire la suite

La COMMUNE :
“Un gouvernement de la classe ouvrière”

« L’avenir n’est certainement pas à rechercher dans les poubelles de l’histoire républicaine bourgeoise, mais dans l’expérience des Communards. Car ces derniers tenteront de débarrasser la Terre de cette infernale compétition, cause de tant de calamités et de guerres, accumulant profit pour les uns et misère pour les autres. Au XXIème siècle, après la Commune et après bien d’autres expériences (comme la révolution d’Octobre 1917 en Russie ou la Révolution Culturelle 1966-69 en Chine), se reposent à nouveau et d’autant plus fort les bonnes questions : Quelle société construire ? Quel pouvoir pour représenter et défendre les intérêts de la classe ouvrière, des travailleurs, de tous les prolétaires et opprimés, jeunes et vieux, hommes ou femmes ? Quel pouvoir pour abolir la propriété capitaliste, les inégalités de classes ? Comment combattre pour le communisme et empêcher la restauration capitaliste ?”

Lire la suite