23 février 2024

Appel à une journée de mobilisation contre les guerres du capital

Dans une phase historique où les contradictions du capitalisme mondial s’exacerbent, de l’Ukraine à la Palestine, du Soudan au Congo, les États impérialistes ont de plus en plus souvent recours à la guerre et aux massacres de populations. De cette manière, ils veulent « résoudre » par la force les conflits d’intérêts entre leurs monopoles capitalistes ou renouveler leur domination coloniale et néocoloniale sur les peuples opprimés.
Les travailleurs, les prolétaires, appelés à se massacrer les uns les autres pour décider qui les exploitera, doivent déclarer la guerre aux guerres du capital et s’organiser pour renverser la domination capitaliste sur le monde.

ICOR et la Palestine

Des amis, des lecteurs, des camarades nous ont interpellé à plusieurs reprises sur l’absence de Résolution de l’ICOR sur la guerre actuelle menée en Palestine. On les comprend, mais il nous fallait avant lancer le débat sur un évènement qui divisait beaucoup les camarades. Voilà nous

Soumettons à la discussion de tous (à l’intérieur comme à l’extérieur de l’ICOR) et au sein du mouvement révolutionnaire et ouvrier, le débat. (la rédaction du site)

Israel, un soutien bourgeois

Il peut exister parfois un « antisémitisme de gauche » qui tend à faire de la cause palestinienne la mère de toutes les causes et assimile ainsi n’importe quel juif à un potentiel colon israélien. Cette confusion entre judaïsme et sionisme peut se dissimuler dans certaines idées et peut créer le trouble dans certains débats et discours à gauche. Les peuples qui souffrent, le capitalisme en créer pleins : Kurdes, Ouighours, amérindiens, sahraouis, yéménites, ukrainiens, arméniens, soudanais….

CONTRE LA CRIMINALISATION DU SOUTIEN A LA PALESTINE !

Camarades, l’UPML partage pour l’essentiel les positions de la Tribune de votre organisation (la LJR) et la co-signe. Il est clair que, par rapport aux attaques tous azimuts du capital financier international contre les organisations progressistes et révolutionnaires, au sujet de la Palestine comme au-delà, nous avons besoin de nous soutenir mutuellement de la manière la plus efficace. C’est la raison pour laquelle notre organisation a adhéré au Front Uni international anti impérialiste, anti fasciste, contre la destruction de l’environnement qui regroupe déjà une centaine d’organisations de tous les continents et des Conférences Internationales comme celle des mineurs, des travailleurs de l’Automobile et des femmes de la base.

Une victoire antiimpérialiste dans la solidarité avec la lutte pour la Palestine !

La guerre d’Israël raciste, coloniale et impérialiste en Palestine est soutenue sans conditions par les Etats impérialistes en Europe, dont la France. Le gouvernement, jusqu’ici plus ou moins flou, a laissé tomber son masque et justifie la guerre d’anéantissement contre le peuple palestinien par « Israël a le droit de se défendre. » Les manifestations de solidarité avec la Palestine sont le plus souvent interdites, des manifestants sont verbalisés de 135€ ou même arrêtés!

  “Pensez au peuple de Gaza”.

Manifestation à Paris avec la Palestinienne Maryam Abu Daqqa :
                           “Pensez au peuple de Gaza”.
Malgré plusieurs manifestations le même jour contre l’anéantissement de Gaza par l’Israël sioniste, une centaine de personnes ont assisté à l’événement organisé par Maryam Abu Daqqa, militante palestinienne de longue date, en solidarité avec la lutte de libération palestinienne. Maryam a parlé des conditions innommables à Gaza. Eau, nourriture, médicaments, hôpitaux – tout ce qui est nécessaire à la vie manque. La maison de Maryam à Gaza est également en ruines et elle a perdu de nombreux membres de sa famille dans les attaques de ces dernières années.
Maryam est physiquement épuisée, mais surtout très en colère. Elle porte lourdement le poids de la situation, a parfois les larmes aux yeux : “Quand vous buvez, quand vous mangez, quand vous êtes dans votre lit, pensez aux gens de Gaza”.