18 mai 2024

Sur la vague de coups d’État militaire en Afrique

Une conférence de l’ICOR-Afrique s’est déroulée en Allemagne, les 1er et 2 septembre 2023. Lors de cette assise la coordination continentale a discuté avec vivacité, non seulement, sur la main mise sur les ressources naturelles en Afrique par les trusts liés aux différents pôles impérialistes, mais aussi, sur la vague des coups d’État et les risques de guerre dans la zone sahélienne, notamment Burkina Faso, au Mali, en Guinée Conakry, au Niger et récemment au Gabon.

Situation au Sahel: les putschs et les putschistes / FM Togo-démocratie.

Les différents coups d’État militaires qui se sont succédés ces derniers temps sur notre continent, principalement dans la zone sahélienne, ne cessent de susciter des polémiques  jusque dans la communauté africaine en Europe et aux USA.

C’est ainsi que certains se déclarent résolument partisans de ces putschs, et en guise de justification,  évoquent  l’expérience de Rawlings et de Sankara  qu’ils caractérisent comme une révolution en Afrique et qu’ils nous invitent à suivre…

Soudan: sur les rivalités inter-impérialistes, bases des guerres actuelles

Le Soudan est, en terme de superficie, le deuxième pays d’Afrique ; sa situation géographie est l’un des principaux facteurs de son instabilité politique. Le pays est situé dans une région stratégique clé pour les différents pôles impérialistes qui luttent âprement dans le but de renforcer leur influence et en même temps protéger partout les moyens leurs intérêts économiques. Sur la carte du continent, il est situé entre la mer Rouge, le Sahel et la Corne de l’Afrique. Le Soudan fait également frontière avec des pays tels que le Sud-Soudan, la Somalie et la Libye.

Niger : danger de guerre imminent en Afrique !

Selon les médias de masse bourgeois, avec Bazoum, le Niger était “l’un des derniers partenaires stratégiques de l’Occident dans la lutte contre l’avancée des terroristes islamistes dans la région du Sahel”. Plus que pour la lutte contre les terroristes fascistes les impérialistes occidentaux, ainsi que les pays néo-impérialistes que sont la Russie et la Chine, s’intéressent au Niger comme base pour maintenir ou étendre leur influence respective en Afrique de l’Ouest. Outre son  importance géostratégique du pays les impérialistes visent l’exploitation d’importants riches gisements de matières premières. Pour les pays impérialistes européens, il était particulièrement important aussi que le Niger “s’occupe de manière fiable du bouclage de l’une des principales routes migratoires à travers le Sahara”.

Chine-Afrique : La Chine est devenue une puissance impérialiste de premier plan

L’Afrique est essentielle pour Pékin car elle lui permet d’accompagner son expansion économique en lui fournissant une part importante des produits miniers et du pétrole indispensables à son activité industrielle. Mais l’Afrique lui permet aussi de diversifier ses sources d’approvisionnement, et d’éviter ainsi de dépendre exclusivement des pays exportateurs de pétrole du Moyen-Orient, considérés comme des alliés stratégiques des États-Unis. Les fortes tensions commerciales entre les deux pays justifient les précautions des stratèges chinois.

Aujourd’hui deuxième économie du monde, la Chine est également devenue la première puissance économique en Afrique pour les volumes des échanges commerciaux, basés sur les importations de matières premières et les exportations de produits manufacturés.

Préparation de la 3e Conférence internationale des mineurs

En tant que travailleurs sud-africains de toutes les industries, de tous les secteurs et de tous les lieux de travail, nous dédions cette journée, ce message qui vous est adressé et cette réunion que nous tenons avec vous à tous les travailleurs de Marikana, ceux qui sont morts il y a 11 ans.
À l’approche de la Conférence internationale des mineurs, nous nous rappelons, en tant que travailleurs sud-africains, que le 16 août 2023 marque la fin de la guerre civile en Afrique du Sud