17 avril 2024

Prolétaires, debout ! n°32

Les macronistes, LR et RN ont fait semblant de ne pas être d’accord sur le fond, puis ensemble ont voté cette énième loi dégueulasse. Ces partis de la grande bourgeoisie ont répondu ensemble à la demande permanente du MEDEF : imposer encore plus de précarité, de réduction des droits élémentaires au séjour, au regroupement familial, aux prestations sociales et des bas salaires aux immigrés qu’ils soient ouvriers, employés, étudiants et autres travailleurs. Jeudi les médecins hospitaliers étrangers sous-payés (2000 euros / mois) sans lesquels le système de santé ne fonctionnerait pas étaient en grève. Les médecins français devraient les soutenir.

PD 31 Le capitalisme détruit l’humanité et la nature!

Canicules, sécheresses, réduction rapide des glaciers qui stockent l’eau potable, incendies comme celui cet été en Grèce. Au Canada une surface équivalant à ¼ de la France a brûlé. Inondations brutales comme récemment dans le Pas-de-Calais où 200 000 personnes ont été privées d’électricité pendant des semaines. Le climat se dérègle de manière accélérée car un processus s’auto-renforçant est déclenché. C’est bien une catastrophe climatique qui est en cours

LA SEMAINE SANGLANTE (21 MAI-28 MAI 1871)

A nouveau nous parlerons de la Commune de 1871. On en parle pour au moins 3 raisons: son exemple va inspirer toutes les révolutions prolétariennes qui vont suivre jusqu’à la Commune de Shanghai en 1968. Ensuite, la fin mai 1871 sera la fin sanglante de la Commune — nous publions à ce titre un de nos articles qui est paru dans notre brochure sur l’histoire de la Commune. Enfin, pour inviter nos lecteurs à participer, le Samedi juin dès 11 heures à la Place des fêtes à Paris, aux débats, aux chansons et à passer à notre table de presse. A 14heures, nous manifesterons, avec tous nos ami.e.s de la Commune, en direction du Mur des Fédérées.

1er mai Contre Macron et son monde – Pour les intérêts des travailleurs !

Mais ni Macron ni la bourgeoisie n’ont gagné la guerre

Malgré la violence délibérée de l’appareil de répression, les innombrables initiatives, grèves, blocages de la production, concert de casseroles, etc. continuent. Tout cela montre la force du camp du Travail, le désir de démocratie, de justice et d’une vie digne ! L’Union Prolétarienne (UPML) soutient ces luttes de tout cœur ! Retraite à 60 ans ! Macron – démission !